Grand conakry : le nombre des barrages conventionnels publié

Publicité

A près l’instruction donnée, jeudi 6 mai 2021, par le Chef de l’Etat pour mettre fin à la prolifération anarchique des barrages routiers sur le territoire national, les ministres de la Défense nationale et de la Sécurité ont publié un communiqué pour rappeler le nombre des barrages conventionnels.

En dénonçant ‘’ l’émergence intempestive des barrages où les citoyens sont souvent victimes d’arnaques et de tracasseries’’,  Dr Mohamed Diané et Damantang Albert Camara précisent que dans le cadre de la sécurisation de la ville de Conakry et du contrôle des mesures d’urgence sanitaire, seuls vingt-quatre barrages nocturnes filtrants sont autorisés par le gouvernement.

En ce qui concerne l’entrée et la sortie du Grand Conakry,  les  deux ministres citent trois barrages conventionnels, à savoir Bawa (Nationale Dubreka-Boffa), Bangouya (Nationale Coyah-Kindia) et KM36 (Nationale Coyah-Forécariah).

A cet effet, notent les ministres Diané et Damantang Camara, les usagers de la route qu’en dehors de ces barrages, institués pour le contrôle des véhicules et des passagers, tout autre barrage est illégal et interdit.

Ainsi, rappellent-ils, qu’en dehors des amendes éventuelles pour non-port du masque sanitaire, aucune autre somme d’argent ne saurait être payée par les usagers de la route au niveau de ces barrages.

« Tout contrevenant à ces présentes instruction s’expose à des sanctions sévères, pouvant aller jusqu’à la radiation des effectifs, assorties de poursuites judiciaires », lit-on dans ledit communiqué.

Lire ci-dessous le communiqué

Alpha Sodio Diallo

Publicité

Article Liés

Publicité
Publicité