Enjeu éducatif en guinée : l’éducation face aux défis des réseaux sociaux

Publicité

Linvestissement dans le capital humain est un moteur essentiel de la croissance économique.  Cette affirmation des économistes Harrod et Domar résonne particulièrement en Guinée, où le Président Mamadi Doumbouya a pris des mesures audacieuses pour transformer le secteur éducatif.

En ce vendredi 14 juin 2024, alors que débute le Brevet d’Études du Premier Cycle (BEPC) à Conakry, le gouvernement déploie des efforts notables pour rehausser la qualité de l’éducation, jugée cruciale pour le développement futur du pays.

Au cœur de la capitale, à l’école primaire Barry Diawadou, l’évènement a capté l’attention non seulement des candidats mais aussi de hauts fonctionnaires, y compris le Ministre Directeur de Cabinet de la Présidence, Djiba Diakité. L’accent mis sur un climat de sérénité et d’apaisement illustre l’engagement du gouvernement à fournir un environnement propice à la réussite scolaire. Cette année, les efforts redoublés pour maintenir l’ordre pendant les examens reflètent une approche stratégique non seulement centrée sur l’excellence académique mais aussi sur la formation de citoyens responsables et bien préparés à contribuer à l’économie de demain.

Parmi les défis actuels, les distractions liées aux réseaux sociaux sont souvent pointées du doigt. Il semble que, sans une sensibilisation adéquate des parents, l’influence croissante de ces médias pourrait interférer avec la capacité de concentration et les résultats scolaires des jeunes. Sensible à ces enjeux, le Président Doumbouya a mis en avant la nécessité d’adopter des mesures rigoureuses pour limiter ces externalités négatives. La réflexion en cours vise à intégrer des solutions innovantes qui pourraient inclure des modifications réglementaires et des programmes de sensibilisation à l’utilisation responsable des réseaux sociaux.

Ce focus sur l’éducation va au-delà de la simple réforme des infrastructures scolaires. Il traduit une vision où l’éducation est le pivot de l’innovation et du développement durable. En dotant le secteur éducatif de ressources adéquates, le Président Doumbouya ne se contente pas de préparer la jeunesse guinéenne aux défis contemporains ; il la prépare à être le moteur d’une croissance durable qui bénéficiera à toute la société.

Alors que la Guinée continue de faire face à divers défis économiques et sociaux, l’approche du gouvernement en matière d’éducation et de formation promet de sculpter un avenir où chaque jeune Guinéen pourra effectivement contribuer au développement économique et social du pays. Ce plan ambitieux, s’il est mené à bien, pourrait servir de modèle pour d’autres nations cherchant à catalyser leur croissance économique par des investissements stratégiques dans le capital humain.

Alpha DIALLO

Email: alpha.diallo@guineeactuelle.com

Correspondant Guineeactuelle à l’international 

Publicité