Sommet royaume-uni-afrique : la guinée signe des accords dans les mines

A près le sommet Chine-Afrique, Inde-Afrique et autres, c’est au tour du Royaume-Uni d’organiser le sommet avec l’Afrique, ce lundi 19 janvier. L’Afrique présentée comme le futur marché mondial, l’avenir des affaires, chaque puissance cherche à attirer le maximum de pays. La Guinée a signé un accord avec le gouvernement britannique pour l’exploitation minière.

En marge du sommet qui portait sur l’Investissement, le Président Alpha Condé, a animé un panel sur la suppression des obstacles au commerce et à l’Investissement en Afrique, avec Paul Kagame, président du Rwanda, Arthur Peter Mutharika, président du Malawi, et Elizabeth Truss, Secrétaire d’Etat britannique au commerce international.

Les discussions ont porté sur le commerce et l’investissement, les futurs secteurs de croissance africains, l’énergie propre et le climat. L’amélioration du réseau de transport, accroître les investissements dans l’agriculture, les infrastructures et les financements durables pour une croissance durable du continent africain.

Lors de ce sommet, le ministre des mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba a ensuite signé un accord minier avec le gouvernement britannique qui vise à promouvoir les investissements d’entreprises britanniques en Guinée pour un développement durable tels que le projet intégré du ‘’ nouveau Corridor Central’’, un projet de chemin de fer d’environ 270 km pour relier la préfecture de Mamou au port de Benty (Forécariah). Un projet qui sera mis en œuvre par la société Anglo-African Minerals, une société minière de droit britannique.

L’accord prévoit également des partenariats dans la formation, le développement de projets agricoles le long des infrastructures ferroviaires et portuaires.

Hafia Diallo

Publicité