Entreprenariat féminin : le centre nafa de siguiri en appui à plusieurs jeunes filles non scolarisées

Créé dans les années 1994, le Centre Nafa de Siguiri forme des jeunes filles non scolarisées ou déscolarisées en couture. L’initiative vise à l’autonomisation de la jeune fille pour qu’elle puisse se prendre en charge.

Chaque année, une cinquantaines de filles sortent diplômées dans ce centre de formation professionnelle. Au compte de l’année en cours, plus de 70 jeunes filles apprennent la couture, selon nos informations.

Le métier de couturière est aujourd’hui bénéfique pour Mariam Sylla qui se réjouit du savoir acquis dans ce centre.

« Les filles qui revendent dans les rues ont deux marchandises. Ce qu’elles portent sur la tête et elles-mêmes » explique-t-elle, affichant sa préférence à apprendre un métier que de faire le commerce dans les quartiers.

Outre l’apprentissage de la couture, ces jeunes filles apprennent aussi à lire et à écrire en français.  Selon un calendrier établi dans ce sens, un formateur vient leur donner des cours de lecture, d’écriture et de calcul.

Au terme de leur formation, des certificats sont remis aux participantes afin qu’elles puissent ouvrir leur propre atelier à travers la ville de Siguiri.

Mata Malick Madou

Publicité