Education : lancement du projet ‘’ éducation de base » en guinée

Le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation a procédé ce samedi 23 mars au lancement du projet  »promotion éducation de base » à Tuldé, sous-préfecture de Tolo dans Mamou. Ce projet est fruit de la coopération entre la Guinée et la République fédérale d’Allemagne à travers KFW.

La promotion de l’éducation de base en Guinée est un projet qui prévoit la  construction de  225 salles de classe dans les préfectures de Kissidougou, Faranah et Mamou.

L’objectif est de faciliter l’accès des enfants à un enseignement de qualité et cela dans un  environnement adéquat pour une bonne formation.

Le coût global des travaux s’élève à 10 millions d’euro. Ce financement des partenaires allemands, notamment le KFW est mis en exécution par le plan international Guinée.

« Ce présent projet consiste à construire 75 écoles de 3 salles de classe, 75 points d’eau, 150 blocs de latrines, 16 logements des enseignants, la dotation en manuels scolaires, la formation des enseignants dans les trois zones d’intervention. Mamou, Faranah et Kissidougou » a expliqué le représentant pays du plan Guinée Internationa.

Bien aimé Jhonson a invité par la même occasion les parents à mettre un accent particulier sur la scolarisation des filles.

Selon le ministre de l’éducation, l’amélioration des conditions et la qualité de l’enseignement restent  l’une des priorités pour la 3ème République. Mory Sangaré défend les efforts du gouvernement par la construction de plusieurs écoles dans le pays.

Mory Sangaré, ministre de l’éducation

« D’importants investissements ont été consenti s dans le domaine de l’infrastructure scolaire à travers le budget national de développement, mais aussi avec l’appui des partenaires techniques et financiers. A titre illustratif, la République d’Allemagne à travers sa coopération financière a réalisé au cours de ces 5 dernières années 423 salles de classe dans la région de Faranah » a rappelé le ministre de l’éducation.

Les communautés bénéficiaires de ce projet d’infrastructures scolaires se disent heureux et félicitent le gouvernement et les partenaires au développement pour les efforts fournis dans ce cadre.

A en croire le représentant pays du plan Guinée International, les infrastructures seront disponibles d’ici l’ouverture prochaine des classes au compte de l’année scolaire 2019-2020, conformement au délai contractuel.

Mata Malick Madou

Publicité