Célébration de la mamaya: de discorde entre les fils de kankan

La traditionnelle danse appelée ‘’Mamaya’’, organisée jadis dans l’harmonie à l’occasion de la fête de Tabaski, est en passe de devenir cette année un vecteur de désunion à Kankan. Et pour cause, des groupes de personnes se sont formés pour organiser de façon séparée ce grand événement festif et culturel du Manding.

Selon nos informations, un collectif sous le parrainage de Docteur Ousmane Kaba du PADES, (même si ce dernier dit avoir décliné l’offre) est né à cet effet pour organiser ‘’ parallèlement’’ une autre Mamaya dans la même ville.

Joint par nos soins, le principal concerné , non sans confirmer l’existence de ce collectif, dit avoir rejeté la demande exprimée par ces jeunes qui veulent organiser une autre Mamaya à leur façon.

« Effectivement, il y a eu des jeunes qui sont venus me trouver qu’ils veulent organiser une autre Mamaya, j’ai décliné la demande parce que je ne suis pas un homme de Mamaya » coupe court Ousmane Kaba, Président du PADES, actuellement à Kankan.

Cette distorsion vient mettre à nu la mauvaise gestion qui caractérise l’organisation de cette fête annuelle dans le NABAYA, qui pourtant, est financée à hauteur de plusieurs millions de francs guinéens versés par des personnes de bonne volonté de partout dans le monde, et même de certains officiels du pays.

Perçue au départ comme un moment de réjouissance et de retrouvailles des filles et fils de Kankan, la Mamaya est devenue depuis un certain temps un évènement à la fois culturel, social, mais aussi un cadre de dialogue où des projets sont montés pour le développement de la préfecture de Kankan.

Iso Abdoul Latif

Publicité