Lutte contre la criminalité : le document de politique et de stratégie nationale vulgarisé à n’zérékoré

Le document de politique et de stratégie nationale de lutte contre la criminalité a été vulgarisé, lundi 08 juillet 2019, à N’Zérékoré, à l’intention des agents de la police, de la gendarmerie, de la protection civile et de la Société Civile.     

Durant cinq jours, les représentants des différents services de sécurité, de l’administration publique et des organisations de la société Civile de la région de N’zérékoré vont s’approprier du contenu de cette politique et stratégie de lutte contre la criminalité.

Il s’agira en premier lieu pour les participants de prendre connaissance de la politique et de la stratégie de lutte contre la criminalité sous toutes ses formes. Ensuite, l’occasion sera mise à profit pour décortiquer les codes de la déontologie et de discipline de la police et de la protection Civile.

« Nous vulgarisons ses clés dans le cadre du projet Appui à l’amélioration de la gouvernance des services de police. La meilleure connaissance de ses textes va entrainer une certaine culture de professionnalisme à nos forces de sécurité. C’est pourquoi, nous voulons que nos forces se familiarisent régulièrement avec les textes qui les régissent » a déclaré Konsa Camara, responsable projet appui à l’amélioration de la gouvernance des services de police au PNUD, assurant que son institution va multiplier ces textes en 2000 copies, ceci, dit-t-il, pour permettent réellement à tous les policiers d’en disposer en fin d’avoir une meilleur connaissance du contenu de ses textes.

Poursuivant son intervention, M. Camara promet que le PNUD travailler en étroite collaboration avec les autorités pour ancrer le professionnalisme dans la tête des forces de l’ordre afin que la population soit à l’aise.

« Si vous avez des forces professionnelles qui agissent dans l’intérêt de la population, vous aurez obligatoirement une admiration de cette population» a-t-il indiqué en conclusion.

En présidant cette rencontre, Mohamed Ismael Traoré, gouvernement de N’Zérékoré, a estimé que cet atelier vaut son pesant d’or, car, insiste-t-il, le phénomène de la criminalité gagne du terrain en Guinée avec de nouvelles formes.

« Le phénomène de la criminalité interpelle tous les  citoyens, en général mais en particulier nous acteurs de la sécurité (…..) Cet atelier se tient  à un moment où la préfecture de N’Zérékoré tout comme les autres préfectures du pays est confronté à de nouvelle forme de criminalité dont les acteurs de sécurité ont besoin de connaitre les méthodes et les moyens qui peuvent les permettent de les arrêter (….) Je suis d’avance convaincu que sa mise en œuvre nous permettra d’éradiquer de façon radicale ce fléau qui porte préjudices à la paix et à la sécurité de nos innocentes populations » a salué le gouverneur de région de N’Zérékoré qui fonde son espoir que la seconde partie de cet atelier viendra rappeler toutes les règles de conduite indispensable au respect de la hiérarchie et au respect des droits de l’homme.

 Koikoi Kouloubo BILIVOGUI          

Publicité