Le fn-décès : un processus déjà engagé en guinée ?

Le coordinateur National du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) a fait une sortie ‘’ très controversée’’, vendredi 14 février 2020, sur les ondes de la radio Espace FM.

En répondant aux questions des animateurs de l’émission les Grandes Gueules, M. SANO a indiqué être ouvert à tout projet de dialogue, mais nullement disposé à des négociations.

« Le FNDC est ouvert au dialogue. Le dialogue est une vertu de la démocratie. Mais, aucune négociation pour le 3ème mandat n’est possible» clame-t-il dans un ton ferme.

A la question de savoir sur quel sujet un tel dialogue pourrait-il se tenir, le coordinateur national du FNDC cite, en exemple, les pillages des deniers publics pour se défendre.

Avant que les confrères ne lui reprécisent la question, en le faisant comprendre que le but du FNDC est d’autant plus clair que sa dénomination reste sans appel.

Visiblement marqué par cette question, le coordinateur du front s’emporte : ‘’M. le journaliste, j’ignorais que c’était vous le coordinateur du FNDC… c’est vous qui fixez les orientations du FNDC’’.

De ces déclarations, peut-on envisager un possible changement dans les orientations du FNDC ? Rien n’est moins.

Selon nos informations, cela fait maintenant plusieurs semaines que maintes langues tentent de se délier à propos du combat engagé par une faction du peuple de Guinée, contre tout processus d’établissement d’une Nouvelle Constitution dans le pays.

Entre les conjectures, les défections et les sorties médiatiques ubuesques de certaines figures de proue du FNDC, l’hypothèse d’une crise interne qui mine les rangs du Front National pour la Défense de la Constitution « FNDC » commence à se préciser.

En outre, les soutiens extérieurs (les grandes diplomaties notamment, ndlr), qui auraient pu galvaniser les membres du front n’ont pas été à la hauteur des attentes de la coordination du FNDC.

Des déclarations à l’emporte-pièce, parfois assorties de résolutions invétérées dans des éléments des langages diplomatiques sans effets immédiats, ont semblé mettre de l’eau dans le vin des ténors du front. Surtout quand on sait que pendant ce temps, le pouvoir déroule tranquillement son plan de Nouvelle de Constitution, sans difficulté majeure.

A suivre !

CHERINGAN

Publicité