Urgent :  l’opposition guineenne rejette tous les executifs communaux installes et annonce une journee ville morte le mardi prochain

L es leaders de l’opposition républicaine étaient, ce mercredi,  en conclave au QG de l’UFDG. Et les problèmes liés à l’installation des exécutifs communaux étaient le seul point inscrit à l’ordre du jour.

Au terme d’une heure de concertation, les opposants au président Alpha Condé ont dénoncé, avec vigueur, la manière dont les exécutifs communaux ont été installés dans certaines circonscriptions électorales du pays.

Dans la foulée, ils ont décidé de rejeter en bloc tous les exécutifs communaux qui ont, déjà, été installés dans leur fonction et de demander la reprise totale de ces installations:

“ Les procédures suivies par les délégués du ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation violent flagramment la loi et les accords politiques signés entre la mouvance présidentielle, l’opposition républicaine et le gouvernement, le 8 août dernier. Face à cette violation, nous exigeons la reprise de l’élection dans les conditions prévues par la loi et les accords dans les communes concernées ” a martelé Cellou Dalein Diallo, président du principal parti de l’opposition.

Dans ce même ordre d’idée, l’opposition républicaine demande au Ministre Bouréma Condé, la publication immédiate d’un nouveau calendrier d’installation des exécutifs communaux sur toute l’étendue du territoire national , faute de quoi, Cellou Dalein DIALLO et ses pairs de l’opposition républicaine décideront de décréter une journée ville morte le mardi prochain :

“ Nous exigeons du Ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, la publication d’un calendrier d’installation des maires et de leurs conseillers; cela à l’immédiat. Dans le cas échéant, nous allons, pour protester contre toutes ces anomalies, organiser une ville morte le mardi 16 octobre prochain dans les cinq communes de Conakry pour interpeller le gouvernement et les autorités de ce pays, à revoir leur copie dans cette situation qui risque de créer encore d’autres crises dans le pays ”’  a annoncé le chef de file de l’opposition.

Les responsables de l’opposition républicaine ont aussi mis cette occasion à profit, pour dénoncer les violences faites aux militants du Bloc Libéral de Faya Millimono à Guéasso en Guinée forestière, où plusieurs blessés ont été signalés la semaine écoulée, lors de l’installation de certains exécutifs communaux de la région.

À en croire aux opposants, si aucune mesure n’est prise par le gouvernement, pour plus de transparence dans l’installation des exécutifs communaux sur l’ensemble du territoire national, Cellou Dalein DIALLO et ses collègues de l’opposition républicaine comptent redescendre dans les rues pour se faire entendre.

Elma CAMARA

Publicité