Transport aérien : la gestion de l’aéroport de conakry confiée à une nouvelle entreprise

La gestion de l’aéroport International de Conakry  Gbessia a été confiée à une nouvelle entreprise pour une période de 25 ans.

L’accord de passation entre l’ancienne (Société de Gestion et d’Exploitation de l’Aéroport de Conakry (SOGEAC) et Société de Gestion et d’Exploitation de l’Aéroport de Gbessia (SOGEAG a été signé cette semaine par le ministre des Transports, Aboubacar Sylla.

La nouvelle société qui gère l’aéroport de Conakry est une entité mixte constituée de l’Etat guinéen, détenteur de 34℅ des actifs de la société, de l’Aéroport de Paris (ADP), 33℅ et d’Africa50, filiale du groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD) 33℅.

Selon le ministre des Transports, l’Etat guinéen met en concession l’aéroport de Conakry Gbessia pour une durée de 25 ans, mais au profit d’une société de droits guinéens dont l’Etat est lui-même actionnaire.

« Il ne s’agit pas de céder la gestion à une société étrangère comme cela se passe très souvent, comme cela s’est passé parfois aussi chez nous » se félicite-t-il.

La Guinée, étant l’actionnaire principal a hérité des postes de Directeur général et du Secrétaire général de la société.

Les travaux d’extension et de modernisation débutent cette année, pour durer trois ans, annonce le ministre Aboubacar Sylla.

La SOGEAG s’active déjà sur le terrain à réaliser ses travaux d’un nouveau terminal moderne avec une capacité d’accueil de plus d’un million et demi de passagers par an, soit le triple de la capacité actuelle de l’aéroport.

Le financement du projet dont le coût est estimé à 120 millions d’euro a aurait été entièrement levé.

Hafia Diallo

Publicité