Terrorisme en afrique : des dispositions prises au niveau des hôtels à conakry

L epuis quelques années, le continent africain connait des attaques terroristes qui se soldent sur plusieurs cas de morts à l’image des autres continents du monde. En Guinée, face à cette instabilité sécuritaire, les dispositifs sont visibles devant plusieurs hôtels de Conakry  et des contrôles policiers pour prévenir une éventuelle attaque qui pourrait à tout moment arriver.

Dans les complexes hôteliers de la capitale que nous avons sillonnés pour s’enquérir des dispositifs sécuritaires mis en place en cas d’éventuelles menaces djihadistes qui planent sur la sous-région, les administrateurs n’ont pas voulu se prononcer sur la question.

Toutefois, nous avons pu faire quelques constats à travers la ville de Conakry, notamment à la Camayenne.  En exemple, à la rentrée d’un hôtel implanté dans ce quartier, nous apercevons des pick-up de la police, des agents de sécurité postés et munis d’arme qui contrôlent le flux des personnes.

Des engins roulants sont aussi soumis au même contrôle par des agents de sécurité privée qui sont munis de scanner.

 « On se réjouit de ces dispositifs sécuritaires devant les hôtels. Ça nous rassure de plus. Nous sommes en sécurité » se félicité Ibrahima Diané, un propriétaire des tantes d’exposition d’objets d’art étalées à la rentrée de cet hôtel.

Dans un autre hôtel situé à Taouya dans la commune de Ratoma, c’est le même dispositif. Clients et visiteurs sont tous scannés à la rentrée et les sacs sont fouillés par les agents de sécurité postés sur les lieux.

Dans la circulation, un policier interpelle une personne à identité douteuse habillé à l’image d’un membre de  »Bokouharam ». Rapidement, elle présente ses pièces avant de continuer son chemin.

« Je trouve que c’est normal. La police doit contrôler chacun lorsque la nécessité se présente pour lever le doute pour la sécurité de la population » a confié Mohamed Bangoura, citoyen rencontré à Conakry.

Baba sylla également citoyen souhaite à ce que l’Etat redouble d’efforts dans la sécurisation de sa population.

« On veut encore que le gouvernement renforce de plus la sécurité en identifiant les gens qui viennent dans notre pays. Chez nous ici, on veut la liberté, la paix dans notre pays » invite-t-il.

Indiscrètement, un agent de la police nous a confié que tous les dispositifs sont pris par l’Etat pour prévenir toutes les menaces terroristes en Guinée.

A rappeler que le terrorisme est l’un des problèmes du monde contemporain qui inquiète l’humanité. Le Mali, la Côte d’ivoire, le Burkina Fasso ont été tous frappés par ce phénomène qui ne pourrait laisser indiffèrent la Guinée.

Mata Malick Madou

Publicité