Siguiri : la sag et la communauté villageoise passent l’éponge

La SAG va redémarrer ses activités suspendues le 15 novembre, suite à une agression des villageois ayant poussé la direction à arrêter ses activités.

Cinq jours plus tard, le ministre des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba est parvenu à réconcilier les deux, ce mercredi 20 novembre. L’accord de ‘’paix’’ a été signé en présence du ministre Magassouba et le patriarche de Siguiri.

M. Magassouba a demandé à la communauté de respecter la hiérarchie et la loi dans la résolution des crises, et à bannir la violence sous toutes ses formes.

La communauté locale s’est engagée à désormais privilégier le dialogue et le compromis. La SAG, elle, a réitéré sa volonté de respecter ses engagements, tels que stipulés par sa convention.

Selon une source anonyme, la SAG pourrait bien fermer si l’Etat ne veille pas à la sécurité de ses installations.

En effet, si la SAG réalise des bénéfices nets, elle en perd autant à l’image de cette année pendant laquelle la SAG a perdu 112 millions de dollars. Si elle devait porter des charges supplémentaires qui sont du ressort de l’Etat Guinéens, notamment l’eau, l’électricité et les routes, la prochaine fermeture de la SAG pourrait bien être la bonne.

Hafia Diallo

Publicité