Session des lois : fodé oussou dénonce le discours de kory kondiano

Dans son discours d’ouverture de la session des lois d’hier, le président de l’Assemblée nationale, Claude Kory Kondiano, n’a pas fait de cadeau aux acteurs politiques de l’opposition. Sans les citer nommément, le chef du parlement guinéen a cependant flétri les manifestations intempestives dont l’objet, à l’en croire, est de bloquer le pays, mettre en péril l’unité nationale et la stabilité et enrayer le processus de développement socioéconomique. En se livrant à ce travail qu’il croit de « sape » du pays, il pense que les acteurs politiques en question font preuve d’une haine à l’endroit de la Guinée.

Du côté de l’opposition en général et du groupe parlementaire des ‘’Libéraux Démocrates’’ en particulier, ce discours ne passe pas. C’est en tout cas ce qui ressort des propos tenus par Dr Oussou Fofana, président de ce groupe parlementaire, il martèle que ce discours ne fait pas honneur à l’assemblée nationale : « Un président de l’assemblée nationale doit se mettre au-dessus de la mêlée. Un président de l’assemblée nationale doit tenir un discours qui n’est pas politique mais nous avons eu l’impression que c’est le porte-parole du gouvernement de Monsieur Alpha Condé qui a tenu ce discours. Quand tout le monde va dans le sens de l’apaisement, quand tout va dans le sens de reconnaitre que les revendications-et des enseignants-et de l’opposition sont légitimes ; Monsieur le président de l’assemblée nationale pense qu’il y a certains guinéens qui sont capables d’aller voir la communauté internationale pour demander à celle-ci de ne pas accepter d’aider et d’accompagner la Guinée. Cela est assez triste», dénonce le parlementaire.

Fidèle à lui-même, Fodé Oussou Fofana enfonce le clou : «Nous prenons ce discours avec beaucoup de peine puisque des conseillers, il en a au moins une dizaine qui sont pourtant payés par le budget de l’assemblée nationale. De grâce, qu’il fasse lire son discours par ceux-ci avant de venir nous verser la honte. Ce discours n’est pas digne d’un président de l’assemblée nationale »

CHERINGAN

Publicité