Ramadan et sport : ce que pense un médecin

P endant le mois de Ramadan, certains fidèles musulmans font quotidiennement le sport alors qu’ils sont en jeûne. De l’avis d’un médecin, cela pourrait avoir des conséquences sur la santé du jeûneur.  

Il n’est pas rare de rencontrer à chaque 17h, soit deux heures avant la rupture du jeûne, des sportifs en majorité des musulmans prendre d’assaut les artères, ronds-points et stades, à travers la capitale guinéenne, en train de faire le sport.

« Vous savez, je suis le pilier de mon équipe. Donc dès après ce mois, nous aurons des matches à opérer dans le quartier. C’est pourquoi, je tiens à maintenir ma forme sinon ce n’est pas facile de jumeler le sport au jeûne » a confié Bangaly Bangoura, l’un des jeunes pratiquant le sport pendant le jeûne.

Selon  un médecin, rencontré dans sa clinique à Matoto, les exercices physiques peuvent avoir des conséquences sur le jeûneur.

« Le sport ne doit pas être intense à ce mois de ramadan pour ceux qui jeûnent sinon, il  provoque des risques de déshydratation, de placages, de ruptures et ceux musculaires dus au manque d’eau » a expliqué Docteur Ibrahim.

 En plus de ces risques poursuit-il, le sport intense peut aussi provoquer la crise cardiaque jusqu’à conduire à la mort.

« Les sportifs qui le font peuvent même tomber dans un coma. Car ils vont perdre les éléments indispensables comme l’électrolyte, les sels minéraux. Ce qui peut provoquer des maladies comme la crise cardiaque et les tensions artérielles » a précisé ce médecin qui conseille les jeûneurs à modérer les exercices physiques pendant ce mois de ramadan.

Mata Madou Malick Camara

Publicité