Prochaines législatives en guinée : le processus d’enrôlement dénoncé par l’ufdg

A la faveur de l’Assemblée générale de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée(UFDG) de ce samedi 30 novembre 2019, les responsables dudit parti ont ‘’vigoureusement’’ dénoncé le processus d’enrôlement des électeurs en cours depuis le 21 novembre dernier.

Selon certains communicants du parti ayant pris part à cette rencontre, le délai de 25 jours est sciemment fait pour saboter le processus, car soutiennent-t-ils, ‘’ les militants du parti auraient été enrôlés depuis trois mois.

« Ils, (les militants du parti au pouvoir, ndlr), ont déjà fini de s’enregistrer il y a de cela trois mois. C’est d’ailleurs la raison de ce court délai d’enrôlement. Sinon, on ne peut pas recenser dix millions d’habitants en 25 jours vu les difficultés qu’on y rencontre. Les chefs de quartier ainsi que ces agents recenseurs sont tous sous pression du pourvoir en place. Par endroit, en haute Guinée, on constate que même des enfants de 12 à 15 ans sont enregistrés. Au lieu du recensement, on te retrace toute une panoplie de difficultés, à savoir certificat de résidence, manque de récépissés, faible autonomie de la batterie de la machine à enregistrement et parmi tant d’autres. Parfois d’ailleurs, on passe toute une journée en train d’enregistrer 20 personnes sur  200 personnes qui veulent s’enregistrer » a dénoncé une communicante de l’UFDG.

En réponse à ces allégations, le député Kalémoudou Yansané encourage tout de même les militants et sympathisants du parti à se faire enrôler par tous les moyens possibles.

« Informez vos parents à l’intérieur du pays afin qu’ils se recensent. Le RPG ne nous fera pas de cadeau. Ils changent, on change. Ils volent, nous aussi, on vole. Ils mentent, nous aussi, on ment. Pas de différence, ils sont en train d’enrôler les enfants, n’avez-vous pas les enfants chez vous » a lancé Kalimodou Yansané.

Par ailleurs, Kandet Oumar TOURE, secrétaire fédéral de l’UFDG à Manhattan (Etats-Unis) a offert une enveloppe financière de dix millions de francs guinéens pour soutenir le parti.

Tamba Pierre LENO

 

Publicité