Procès dans l’affaire elhadj doura : vers la tenue d’une promesse du chef de l’etat

R eporté à deux reprises, le procès des cinq prévenus dans l’assassinat de Elhadj Abdouramane Diallo, dit ‘’Doura Bindhi’’ pourrait s’ouvrir lundi prochain au tribunal de Dixinn, a-t-on appris.

Suite à l’implication personnelle du Président Alpha Condé auprès de son homologue Bissau-guinéen, les présumés ravisseurs, notamment le présumé cerveau, Mamadou Diallo ‘’Elhadj’’,  a pu être arrêté en Guinée-Bissau, puis extradé à Conakry.

Pour rappel, après l’enlèvement de Elhadj Doura le 5 décembre 2017 suivi de sa mort le 19 décembre2018, le cerveau présumé de son enlèvement est parti se cacher en Guinée-Bissau. La hiérarchie de Conakry a intimé au commandant Mamadou Saliou Diallo, dit Zaïrois, responsable de la compagnie de la gendarmerie territoriale de Gaoual de suivre ses traces et de l’appréhender.

Le commandant a continué l’enquête jusqu’à obtenir le numéro de téléphone de Elhadj en Guinée Bissau. Puis le numéro d’un de ses contacts en Guinée, avec qui il communique. Ce dernier a accepté de coopérer en donnant des renseignements précis. Conakry a ordonné le commandant et son équipe de franchir la frontière pour se rendre à Bissau.

L’équipe a franchi la frontière le 12 avril 2018 et est entrée en contact avec la police bissau-guinéenne, puis le consul de Guinée dans le pays. Cinq jours seulement en Guinée-Bissau, l’équipe a retrouvé les proches de Elhadj. Ceux-ci ont conduit, sans s’en rendre compte, les gendarme à Elhadj qui sera arrêté le 18 avril 2018 à 4 heures du matin. La nouvelle a été annoncée à Conakry.

Cependant, aux yeux des autorités bissau-guinéenne, Elhadj ne pouvait pas être tout de suite être ramené en Guinée. Il aura fallu une dizaine de jours de négociations pour qu’elles acceptent de livrer Elhadj.

Pendant ce temps, les gendarmes ont cuisiné Elhadj qui a fini par craquer en disant tout. Ses complices (qui seront arrêtés, avant même son extradition), puis tout le reste, le kidnapping du vieux le 5 décembre 2017 jusqu’à sa mort et son enterrement le 19 décembre2018.

Si les négociations ont duré autant de temps, c’est du fait que Bissau n’était toujours prêt à livrer le fugitif, la diplomatie traditionnelle a échoué.

Il a fallu l’intervention du Président Alpha Condé auprès de son homologue Bissau-guinéen pour dénouer l’affaire. Elhadj sera rapatrié, le samedi 28 Avril 2018.

Certains estiment que le Président est intervenu pour taire les critiques et les rumeurs selon lesquelles Elhadj Abdouramane Diallo, ‘’Doura Bindhi’’ aurait été kidnappé par les autorités guinéennes.

D’autres au contraire sont convaincus qu’il l’a fait par souci de justice. Surtout qu’il avait rendu visite à la famille de Elhadj Doura et avait promis que justice sera rendue.

Le procès pourrait donc s’ouvrir le lundi 14 octobre 2019, jour de manifestation à l’appel du Front National pour la défense de la Constitution (FNDC).

Hafia Diallo

Publicité