Primes d’incitation des enseignants : le paiement se poursuit à labé

A Labé, certains enseignants en situation de classe ont perçu, dimanche 23 février 2020, leurs primes d’incitation. Il s’agit des écoles primaires et collèges se trouvant dans les sous-préfectures de Dara, de Garambé et de Hafia, a-t-on appris.

En procédant au paiement de ces primes, le chef de la mission, en l’occurrence le directeur national adjoint de la Fonction Publique,  Morciré  Diakité, a expliqué les raisons pour lesquelles ces primes ont initiées par le gouvernement guinéen.

Selon lui, ces primes doivent encourager davantage les enseignants à accomplir les tâches qui leur sont assignées.

S’agissant de l’absence des directeurs des établissements sur la liste des bénéficiaires de ces primes, le directeur national adjoint de la Fonction Publique rassure les uns et les autres qu’il s’agit d’une erreur et que celle-ci va être corrigée lors du prochain paiement.

Interrogé par notre reporter, l’une des bénéficiaires ayant gardé l’anonymat n’a pas caché sa déception.

« Moi, je ne suis pas du tout satisfaite de ces primes, imaginez, vous enseignez à Dara-Labé et rien ne justifie que ces primes pourront parvenir à l’avenir aux enseignants. D’ailleurs, nous aurions aimé  que ces primes figurent sur nos bulletins de paye. Franchement, je suis loin d’être satisfaite » a-t-elle fustigé.

De son côté, le représentant régional de la Fédération Syndicale Professionnelle des Enseignants, Alhassane Diallo, a invité ses collègues enseignants à redoubler d’efforts pour mériter ces primes.

« A ce jour, les primes sont payées et vous devriez désormais songer à la formation de nos enfants pour éviter qu’ils ne perdent de plus dans le cadre de leur formation. Nous nous sommes battus pour obtenir ces primes et un échelon de 6%, nous espérons que cela puisse pour l’instant suffire aux enseignants pour qu’ils reprennent le chemin de l’école » a précisé Alhassane Diallo.

Les opérations devront se poursuivre dans d’autres localités de la préfecture.

Assiatou Baillo Diallo

 

Publicité