Présidentielle en rdc : retraite politique (définitive) de kabila ?

À  la surprise générale, Joseph Kabila a décidé de se rétracter en désignant Emmanuel Ramazani. Seulement, est-ce la fin dans la gestion de l’État ou une mi-temps de 5 ans ?

Attendu, au tournant, le Président Congolais a été en mesure de contourner ses détracteurs. Le Chef de l’État sortant Joseph Kabila a choisi le Secrétaire permanent du PPRD, Emmanuel Ramazani comme candidat de la majorité à la prochaine présidentielle. À travers cette décision, Joseph Kabila respecte la Constitution qui lui interdisait un troisième mandat.

Celui qui est devenu Président depuis janvier 2001 avait laissé entier le suspens. Le peuple était prêt à en découvre s’il allait dans la logique du 3ème mandat. Finalement, Kabila fils, a désigné Emmanuel Ramazani Shadary, une personnalité de la RDC qui fait office de numéro 2 du Parti présidentiel PPRD, ancien ministre de l’Intérieur et originaire de la province du Maniema.

À 57 ans, M. Shadary va porter les couleurs du Front Commun pour le Congo dont il est le secrétaire permanent. Il y a désormais un ouf de soulagement, car on pouvait craindre le pire. Mais on comprend bien qu’il choisit un dauphin, mais reste toujours intouchable. Joseph Kabila sera bien au cœur du jeu politique. Ira-t-il à la tête du Parlement pour jouir d’une immunité parlementaire ? Sera-t-il le prochain Premier ministre comme un certain Vladimir Poutine en 2008.

Une stratégie des plus simples qui le permet de se ressourcer avant de revenir dans 5 ans puisqu’il aura finalement respecté la Constitution. C’est dire que l’élection présidentielle en vue sera palpitante. Surtout, que son camp sera face à Jean-Pierre Bemba qui reste le grand favori des élections. Même une défaite du camp Kablila, conduit toujours à la même éventualité : voir le fils de Laurent Desiré Kabila revenir en 2023.

Si votre site vient de faire récemment l’écho des similitudes entre Joseph Kabila et son homologue guinéen, le Pr Alpha Condé, du côté de Conakry, on attend de voir. En 2020, la Guinée sera aussi à la croisée des chemins et celui qui empêche la venue de Moussa Dadis comme un certain Katumbi en RDC…. laisse entrevoir sa tentation pour un 3ème mandat. Le renoncement sera-t-il d’actualité ? Ira-t-il dans la logique d’un choix où le PM Kassory Fofana semble être le candidat naturel ? Seul le temps nous le dira avec cette pensée très congolaise qu’aura le peuple de Guinée au nom du renoncement Professoral !

Idrissa KEITA

 

Publicité