Politique : l’ag de l’ufdg de ce samedi dominée par les tueries sur l’axe le prince

L ’Assemblée hebdomadaire de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée de ce samedi 16 novembre 2019 a été dominée par les assassinats enregistrés sur l’axe Le Prince lors de la dernière manifestation appelée par le FNDC.

En déplorant ces tueries, le conseiller de Cellou Dalein, chargé des relations publiques et extérieures, Alpha Aboubacar BAH, a réitéré l’engagement de son parti à lutter auprès de la jeunesse de Ratoma( bastion de l’opposition) pour l’instauration d’une vraie démocratie en Guinée.

« En 2007, ces jeunes se sont levés pour dire non. A la même année, ils ont applaudi Lansana KOUYATÉ par ce qu’ils voulaient un premier ministre guinéen. En 2009, les violences orchestrées au stade du 28 septembre, parmi les 150 morts officiels, 90% venaient de l’axe. Encore le 04 novembre dernier, ces jeunes sont sortis pour s’opposer fermement à un projet suicidaire de 3em mandat » rappelle-t-il.

Le même sentiment de colère a été exprimé par la présidente par intérim des femmes de l’UFDG, Madame Bah Hadja Maïmouna Dialllo, à l’occasion de cette assemblée générale hebdomadaire présidée par Kalémoudou Yansané.

C’est pourquoi, annonce-t-elle, une manifestation des femmes est prévue, mardi 19 novembre 2019, sur toute l’étendue du territoire national.

Madame Maimouna UFDG

« Je demande à toutes les femmes de Guinée de sortir le mardi prochain. Pour Conakry, l’itinéraire c’est de Bambéto à Bellevue. Chaque femme doit être munie d’un balai et toutes en habits blancs pour dire non aux tueries » a invité Madame Bah Hadja Maïmouna Dialllo.

Pour rappel, près de vingt personnes ont été tuées en Guinée depuis le 14 octobre dernier dans des manifestations contre le projet de changement de la Constitution de 2010.

Tamba Pierre LENO

Publicité