N’zérékoré : un sourd-muet se donne la mort par pendaison

Un jeune sourd-muet, âgé de 20 ans, s’est donné la mort par pendaison dans la nuit du jeudi à vendredi 31 janvier 2020 au domicile de Fassou Goumou, homme politique et opérateur économique, a-t-on appris.

Interrogé sur les circonstances de cette mort tragique, Fassou Goumou a confirmé d’abord la nouvelle avant de reconnaître que ce jeune fait partie des jeunes qu’il a recrutés pour travailler dans son champ de maïs.

« Le jeune qui s’est pendu est un sourd-muet. Je travaille avec  Pivi depuis 5 ans » a confirmé M. Fassou Goumou, précisant que le défunt serait parti vers la frontière de la République de la Côte d’Ivoire pour travailler avec un autre patron.

« Il semble qu’il s’est battu avec les gens là-bas et qu’il serait parvenu à blesser quelqu’un avec la manchette. De ce fait, il  a été  sauvagement  malmené par la population. A son arrivée ici, je l’ai amené à l’hôpital. Mais, ces jours-ci, j’ai remarqué qu’il perdait conscience. Je lui ai demandé pourquoi ce malaise souvent. J’ai même fait appel à un de ses amis qui communiquent mieux avec lui. Tantôt, il dit qu’il voit le feu, tantôt, c’est le serpent qu’il voit. Ça, c’était  avant-hier. Hier nuit, il est venu aux environs de 22h chercher du pain au salon. Après, il est sorti rejoindre sa chambre » raconte-t-il.

Plus loin, Fassou Goumou ajoute qu’il s’est réveillé le matin vers 6h et a demandé à une de ses filles de puiser de l’eau  pour lui.

« Malheureusement, au niveau du puits, on ne voit pas de corde. Par hasard, je regarde du côté de l’avocatier. A ma grande surprise, c’est le corps de Pivi que je vois pendu » a-t-il regretté.

Pour l’heure, le corps du défunt se trouve à la morgue de l’hôpital et l’identité de ses parents n’est pas encore révélée.

Koikoi Bilivogui

Publicité