Ministère des travaux publics : difficile collaboration entre naité et la direction du fer 

Depuis son arrivée aux affaires, le ministre des Travaux Publics, Moustapha Naité ne conjuguerait pas le même verbe avec le président du Conseil d’Administration du Fonds d’entretien routier (FER), El Hadj Mamadou Bobo Diallo. 

Selon nos informations, le Ministre aurait demandé au président du conseil d’administration d’allouer  85% du Fonds d’Entretien Routier à son département et sur les 85%, il signale que les 75% seront utilisés uniquement pour Conakry.

Chose que le conseil d’administration n’a pas du tout approuvé, arguant que le FER finance les travaux de trois ministères à savoir: les Travaux publics, les Transports et celui de l’Agriculture.

« La direction du Fonds d’entretien routier défend la réhabilitation des axes routiers des préfectures et les sous-préfectures qui sont dans le besoin sachant bien que Conakry est ravitaillé en denrées alimentaires  par ces préfectures » a confié une source.

Les mêmes sources rassurent que la rigueur et la discipline financière du président du conseil d’administration et du DG du FER  irritent à plus d’un titre le ministre des Travaux public qui serait tenté d’avoir la main mise sur la caisse du Fonds d’Entretien Routier.

Depuis son arrivée aux affaires, Moustapha Naité a sorti plus de 40 milliards de  francs guinéens pour le financement du pont de Linsan, du pont de Kassonya, la passerelle de Gbessia etc.

Au-delà de tout, le ministre des Travaux publics a plus d’une dizaine de contrats signés de gré-à-gré dans son tiroir, révèle une de nos sources, parlant de non-respect des normes en la matière.

Il faut signaler que la construction des voiries urbaines à l’intérieur du pays tarde à démarrer toujours malgré la pose de la première par le chef de l’Etat au mois de décembre dernier dans plusieurs localités du pays.

A suivre !

Mata Malick Madou

Publicité