Manifestation de l’opposition républicaine : l’ufr se désolidarise

L’opposition républicaine menace de descendre dans la rue pour protester contre la hausse du prix du carburant, mais aussi et surtout exiger du gouvernement de publier les vrais résultats issus des élections communales du 04 février dernier.

Une démarche que l’UFR ne partage pas : « Nous, on pense que les forces sociales dans leurs discours ont eu à le dire que leur marche contre l’augmentation du prix du carburant est d’abord citoyenne ce n’est pas une marche politique et que celui qui veut s’associer à ça vient en tant que citoyen pas en tant que politique peut le faire. Chacun de nous, aujourd’hui, est touché par ce problème donc si nous devons participer, nous participons en tant que citoyens pas en tant que politique », rétorque honorable Hadja Aïssata Daffé, membre du bureau exécutif national de l’UFR.

Quant à la manifestation contre le contentieux électoral, bien que le parti de l’ancien Premier ministre se sente concerné, mais pour la présidente nationale des femmes de l’UFR, jusqu’à preuve du contraire, ils ne sont pas prêts à s’associer à une quelconque marche : « Pour la marche contre les vrais résultats des urnes issus des élections communales, je ne pense pas que le bureau exécutif se soit réuni pour le moment pour décider de quoi que ce soit. En tout cas jusqu’à preuve de contraire, on s’était dit, on ne participe pas aux marches, on va défendre autrement nos places », a conclu la parlementaire.

Tomou Traoré

Publicité