Legislatives 2018 en guinee bissau : une mission de la cedeao séjourne pour booster le processus

L a crise politique et institutionnelle que traverse la Guinée-Bissau pourrait connaître son épilogue, le 18 novembre prochain, date retenue pour l’organisation des élections législatives dans le pays.

À deux mois du scrutin, une mission ministérielle de la CEDEAO, composée du ministre des Affaires étrangères du Nigeria, assumant la présidence tournante de la CEDEAO, de l’émissaire du médiateur guinéen, le ministre d’État secrétaire général de la présidence et du président de la Commission de la CEDEAO, a séjourné à Bissau, du 18 au 25 septembre 2018.La mission ouest-africaine avait pour objectif d’évaluer le niveau de préparation du scrutin qui souffrait d’un manque de matériel, dont les kits d’enrôlement.

C’est à cet effet que le Nigeria a envoyé une centaine de kits d’enrôlement qui ont permis le démarrage, comme prévu, du recensement électoral, à partir du 19 septembre. Au cours de son séjour, les Ministres Geoffrey Onyeama, Naby Youssouf Kiridi Bangoura et Jean-Claude Kassi Brou, président de la Commission de la CEDEAO, ont rencontré le président de la République, le Premier ministre, le président de la Commission électorale, les représentants de la communauté internationale et des partis politiques.

Avec ces différentes personnalités, la mission a passé en revue les problèmes qui peuvent freiner le processus électoral en cours et envisager des solutions pour le respect des engagements pris à Lomé (Togo) lors du sommet extraordinaire de la CEDEAO, le 14 avril dernier.

La mission a eu l’assurance du gouvernement que des dispositions sont en cours de mise en œuvre pour le respect de la date du 18 novembre prochain.

Elma CAMARA

Publicité