Le duel entre clan sidya et clan kassory ouvre la brèche sur les faux diplômes et mensonges au sommet de l’état

Nous avons tous été témoins d’un duel fratricide entre le clan de Monsieur Sidya Touré et celui de Docteur Ibrahima Kassory Fofana. J’insiste sur le terme « Docteur » car la dernière flèche lancée par Monsieur Sidya Touré en direction de son ancien ministre du budget évoquait la fausseté du titre de Docteur que porte Docteur Ibrahima Kassory. Il faut toutefois rappeler que cette forme d’indiscrétion de la part de Monsieur Sidya Touré sur les secrets de ses anciens collaborateurs devient de plus en plus régulière.  En effet nous nous rappellerons que Monsieur Sidya Touré n’avait pas hésité une seule seconde avant de balancer qu’il fut le seul qui avait voté contre l’incarcération du candidat Alpha Condé après les élections de 1998. Les murmures rapportent d’ailleurs que c’est cette déclaration qui lui a permis de rentrer dans les bonnes grâces du Président Alpha Condé avec pour bilan un poste de Haut Représentant du Chef de l’État en plus du Ministère de l’Élevage et récemment, le poste de Vice-présidence de la Banque centrale pour le numéro-2 de son parti (Baïdy Aribot).

En réplique, le clan Kassory avait haussé le ton pour dénoncer l’incohérence des liens entretenus par l’UFR et la mouvance présidentielle en le qualifiant de celui qui a un pied dedans pendant que l’autre pied traine dehors. Bien avant, Monsieur Tibou Kamara, Conseiller à la Présidence avait fait un brillant exposé pour recadrer le Président de l’UFR qui selon lui, jouerait à l’hirondelle politique. En effet Monsieur Sidya n’a jamais hésité de se désolidariser des actions du pouvoir pour entretenir sa ligne de communication comme font exactement les hirondelles entre deux saisons à la recherche du beau temps. Selon les indiscrétions du côté de l’UFR, Tibou Kamara serait la main cachée de Kassory, souvent déployée pour abattre l’UFR et son président. Une source bien informée nous a rassuré que le texte du Député Habib Baldé titré : ‘’quand le nain fait le niais’’, paru en aout 2017, était bien griffé Tibou Kamara. Pour cette source ce texte du député respecte les mêmes syntaxes que celui écrit par Monsieur Tibou Kamara le lundi 16 avril 2018 (Source : www.africaguinee.com). Ce dernier texte de Tibou qui rappelle à Monsieur Sidya Touré qu’il a des devoirs vis-à-vis d’Alpha Condé…est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase du côté de l’UFR. En effet, depuis la publication de ce texte, des informations sur le faux doctorat de Monsieur Kassory ont imbibé l’actualité de sorte que le comité de rédaction ait décidé d’orchestrer une petite recherche sur le parcours doctoral de Kassory Fofana.  

Les controverses sur ce doctorat de l’un des hommes forts du régime actuel ne font plus aucun doute. En effet, dans son article paru dans jeuneafrique le 11 février 2003  et intitulé : Retour à l’école, CHEIKH YÉRIM SECK écrivait : « L’ancien tout-puissant ministre guinéen de l’Économie et des Finances, Ibrahima Kassory Fofana, a reçu, le 2 février, à la prestigieuse American University de Washington DC, deux diplômes de doctorat de troisième cycle : l’un en économie, l’autre en développement des finances et banques. Celui qui était perçu par maints observateurs comme le prétendant le plus sérieux à la succession de Lansana Conté a choisi de se retirer dès son surprenant limogeage du gouvernement, le 25 janvier 2000.»

source : http://www.jeuneafrique.com/120719/archives-thematique/retour-l-cole/

Parallèlement, dans son autobiographie publiée sur sa page facebook  en juillet 2012 l’ex Ministre de l’Economie de Lansana Conté annonçait être auteur de plusieurs documents de recherche (disponibles en Anglais) notamment : Crédit Rural et Éradication de la Pauvreté une analyse critique ;  Produits Financiers dérivés et la Croissance dans les pays en voie de développement ; Analyse de la crise financière et la Relance en Corée du Sud ; Faillite de la dette publique et rupture du système financier. Source : https://www.facebook.com/DrKassory-Fofana-305666896195094/

Selon les informations reçues d’une source sûre, Monsieur Kassory Fofana n’a jamais passé un doctorat aux États-Unis à plus forte raison deux doctorats en si peu de temps comme stipule cet article de jeuneafrique vraisemblablement commandé sur mesure. En effet, aux USA où les universités sont privées et mercantiles, on ne peut passer un PhD en moins de trois ans à plus forte raison deux PhD en trois ans (entre 2000 et 2003). De même, ayant annoncé être auteur de plusieurs documents de recherche disponibles, nous avons poussé notre enquête en interrogeant environ 40 revues d’excellence en sciences économiques et gestion (https://hal-paris1.archives-ouvertes.fr/hal-00430528/document) les plus lues du moment, nous n’avons trouvé aucune trace de publication de Monsieur Kassory Fofana, ni en anglais, ni en français ni en coréen (une de ses publications portant sur la Corée du Sud). Sans réfuter cette hypothèse de publication, nous envisageons étendre nos recherches sur d’autres revues de sciences économiques moins lues pour retrouver les traces de notre compatriote.

Sur la toile, l’hypothèse d’une thèse par validation des acquis de l’expérience (VAE) est souvent évoquée. Après notre recherche, les seuls pays qui accordent le PhD par VAE, la France notamment, n’avaient pas une telle procédure avant 2015-2016. Notre compatriote Kassory tentera-t-il de sauver son honneur en optant pour la VAE. Selon une indiscrétion d’une source très sûre, le Ministre Kassory serait actuellement sur une procédure de VAE dans une université française, nos investigations sont en cours dans ce sens.

Face à une telle usurpation de titre évoquée par Monsieur Sidya Touré, nous sommes très nombreux à poser de vraies questions sur la motivation de nos dirigeants qui s’attribuent des diplômes ou titres qu’ils n’ont pu avoir. En effet après chaque remaniement ministériel les incohérences lisibles dans les différents CV publiés attisent notre mesquinerie académique ou professionnelle ! Pour les plus sceptiques d’entre nous, les ministres n’ont d’autres choix que celui affiché par le président de la République qui s’est octroyé un titre de Professeur sans aucune habilitation à diriger une recherche et pire sans aucun résultat de recherche.

KOÏWOGUI Akoye Massa

 

Publicité