Labé : tentative d’enrrolement de mineurs dans une carle

E ntamées officiellement le 21 novembre dernier sur toute l’étendue du territoire national, les opérations d’enrrolement et de vérification biométrique des électeurs guinéens connaissent des couacs dans certains endroits du pays.

A Labé, capitale de la moyenne, au moins 120 CARLE sont installées, mais les agents recenseurs  enregistrent les données  des électeurs sans pour autant les imprimés, selon .un agent qui dit avoir reçu une consigne de la CEPI pour agir ainsi.

Interrogé par notre correspondante à Labé , le président de la CEPI, Elhadj Lamine, en fustigeant ‘’l’ingérence » de certains responsables du RPG, (parti au  pouvoir ndl)  dans le processus , a annoncé l’arrivée dans les prochains jours des récépissés.

Selon Elhadj Lamine Sangaré, plusieurs  superviseurs sont déployés par le parti au pouvoir dans le quartier Konkola, secteur Kourahodé, commune urbaine de Labé dans le seul but de semer la pagaille dans CAERLE.

Plus loin, le président de la CEPI  a fait état de l’enrôlement massif des mineurs dans une CAERLE à Garambé, commune rurale. C’est pourquoi, dit-il, il a instruit aux membres de cette CAERLE de vérifier l’identité et l’âge des personnes désireuses de se faire enrôler.

A ce rythme, bon nombre d’observateurs craignent  que ces anomalies ne portent un coup dur pour la tenue des législatives fixées au 16 février 2020.

Assiatou Baillo Diallo

Publicité