Labé : démarrage  du processus d’identification pour les prochaines élections

A pres la formation et la mise en place des CARLE (Commissions Administratives d’établissement et de Révision des Listes Electorales), les membres ont été déployées sur le terrain pour enclencher le processus d’identification des électeurs sur toute l’entendue du territoire national.

A Labé, capitale de la moyenne Guinée, les CARLES sont au nombre de  121 au compte de toute la région administrative alors la commune urbaine à elle seule dispose de 55 composées chacune de cinq membres, dont la présidence est assurée par un représentant de la société civile, selon El hadj Lamine Sangaré, président de la CEPI de Labé qui s’exprimait ce samedi 5 octobre 2015.

Ces commissions ont pour rôle d’identifier non seulement les résidents, les décédés, bref chacun dans son statut à compter de ce samedi 5 jusqu’au 31 octobre 2019, en attendant la phase d’enrôlement proprement dite.

Sur une fiche individuelle, les citoyens des différents secteurs y mentionneront leurs coordonnées afin de procéder à une correction si toutefois des anomalies sont constatées.

Il revient aussi aux membres de la famille des personnes décédées de déclarer afin que ce dernier soit rayé de la liste, ajoute El hadj Lamine Sangaré.

Apres un tour effectué dans certains quartiers de la commune urbaine, le constat révèle que l’engouement est morose. Une situation due, selon un citoyen rencontré, au manque de communication.

« Les citoyens ne sont pas informés du démarrage de cette activité » peste-t-il sous le sceau de l’anonymat.

Interrogés, des membres de la commission, qui dénoncent déjà le manque du matériel (stylos, correcteurs et règles) disent ne pas savoir le montant qui leur sera payé à la fin de cette opération.

 A Labé, cette activité a été lancée ce samedi dans le quartier de Madina en présence des autorités et l’ensemble des acteurs concernés.

Assiatou Baillo Diallo

Publicité