Koundara : la justice de paix sans palais de justice approprié

La justice de paix de Koundara, relevant de la région de Boké,  se retrouve de nos jours sans palais de justice approprié à cause, dit-on de la rénovation du local qui l’abritait, a-t-on appris.

Selon nos informations, l’appareil judiciaire de la localité avait pris l’initiative d’aménager une partie de la mairie pour s’installer en vue d’assurer le service minimum.

A l’image de beaucoup d’autres préfectures du pays, en 2018 la justice de paix de Koundara a été érigée en tribunal de première instance.  L’équipe devant assurer son fonctionnement a été ensuite constituée.

« La toute première difficulté à laquelle l’équipe s’est   confrontée est l’absence de palais. L’ancienne justice de paix n’étant pas appropriée pour une première instance » a écrit notre informateur.

Mais poursuit-t-il, puisque l’équipe est investie d’une mission, elle n’a pas baissé les bras pour se faire un local.

« Dans les locaux de la marie, une partie est aménagée pour l’accueillir. Cette partie n’est pas non plus appropriée, mais elle a quand-même permis d’assurer le service minimum », confie-t-il.

Ironie du sort ! Les autorités communales de Koundara bénéficient d’un contrat de rénovation de leur mairie.  La justice est alors invitée à libérer les lieux. Ce qui fut fait, relate notre source.

« Actuellement, elle se trouve dans une maison de fortune au sein du bloc administratif de la préfecture. Un local qui ne se prête pas à des conditions de travail optimales. La justice évolue donc au ralenti. Audience, s’il y en a, c’est une fois par semaine » a révélé notre informateur, ajoutant que le ministère de la justice a été à maintes reprises interpellé sur cet état de fait.

« Jusque-là, pas réponse » s’étonne-t-il.

Mata Malick Madou

Publicité