Journée de liberté de la presse: alpha conde met les pieds dans les plats des journalistes

A l’occasion de la journée internationale de la presse qui a été célébrée à Conakry par les associations de presse à la maison commune des journalistes de coleyah, en présence du chef de l’État  Alpha CONDE et de son principal opposant Cellou Dalein DIALLO,  tous les deux invités par les organisateurs de l’évènement . Après le discours de bienvenue du président du conseil d’administration de la  maison de la presse, la parole a été donnée au président de la république qui, avec un ton ferme a qualifié les journalistes guinéens d’apatrides. Pour lui les hommes de médias n’aiment pas la Guinée.
Sur la question du recule de la Guinée au classement de RSF (Reporters Sans Frontières) il dit ignorer les critères du classement avant de demander aux journalistes des explications.
Il faut signaler que Cellou Dalein Diallo a été privé de parole en présence du président CONDE. C’est à la sortie de la salle que le chef de file de l’opposition a accordé une interview aux journalistes. Au cour de cet entretien , le président de l’UFDG a promis une fois au pouvoir d’œuvrer pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des journalistes qui selon lui jouent un rôle important dans la consolidation des acquis démocratiques.

Toutefois il faut signaler  dans l’intervention du président, l’absence de tout engagement sur la protection des journalistes et sur l’accompagnement de la presse privée. Pourtant la question sur la convention collective de la presse reste sans réponse.

Alpha Bakar Diallo

Publicité