Intimidations à kankan : ‘’celui qui m’empêchera d’entrer à kankan et circuler en guinée n’est pas encore né’’ dixit dr ousmane kaba

L ’ancien député de la région a rejoint son fief le vendredi 9 Août 2019. Retour où il ne manquera pas de tirer à boulets rouges sur le pouvoir dont les autorités administratives de Kankan.

Accueilli en triomphe par ses militants, l’opposant était remonté. Et pour cause, le gouverneur de Kankan avait tenté d’interdire son arrivée. Raison pour laquelle, une fois au siège du PADES dans le centre-ville, Dr Ousmane Kaba réglera ses comptes.

« J’ai toujours fêté la tabaski à Kankan depuis plus de 30 ans. Au lieu de s’occuper de moi, ils devraient songer à l’obscurité dans laquelle nous sommes » a lancé le leader politique.

L’enfant de NABAYA a fustigé le pouvoir indiquant que les priorités sont légion à l’image des routes et même de l’éducation avec le BAC qui a eu des résultats en deçà de 28%. D’ailleurs, il a ajouté que « les 75% d’élèves qui ont échoué sont une bombe sociale. A cause de la mauvaise politique nationale de l’éducation et les orientations inopportunes des élèves au public en plus du manque infrastructures, nous en sommes là ».

Face à ses militants qui ont investi le siège du PADES et ses abords, le député de Batè a lançé : « Celui qui m’empêchera d’entrer à Kankan et circuler en Guinée n’est pas encore né ; même ceux qui croient à ce projet de 4ème, 5ème  ou 6ème  mandat n’iront nulle part. De la CEDEAO à l’Union Africaine, la communauté internationale ne partage nullement la reconduction de l’actuelle équipe aux affaires après 2020».

Au vu de la mobilisation et le monde venu à sa réception, Dr Ousmane Kaba montre bien qu’il est’’ intouchable’’ dans son fief.

La Haute Guinée ne semble plus être cette chasse gardée du parti présidentiel comme c’était le cas avant les élections de 2015. Il est évident qu’après la tabaski, les hostilités politiciennes reprendront de plus belle.

Idrissa Keita

Publicité