Incidents survenus lors de la fête de l’indépendance : balieuz’art et deeg force 3 s’excusent

S anctionnés par l’agence guinéenne du spectacle pour avoir insulté publiquement un journaliste le 02 octobre dernier lors d’un concert organisé par le ministère de la culture, les groupes Deeg Force 3, Balieuz’art et King Alasko ont présenté ce vendredi 4 octobre 2019 des excuses publiques à l’endroit du peuple de Guinée, au Premier ministre, au gouvernement et au ministre de la culture.   

« Nous présentons toutes nos excuses au peuple de Guinée, au premier ministre, Chef du gouvernement et à tout son gouvernement, au ministre de la culture. Nous étions très déçus de nous-même. On a su trop tard qu’ils (les membres du gouvernement, ndlr) étaient sur place. On a eu l’habitude de s’y emporter par la colère. On a perdu le contrôle de notre personne. Et nous en sommes très désolés » a déclaré Marcus du groupe Balieuz’art sur les ‘’ Grandes Gueules’’ de la radio Espace FM.

En prenant acte de la démarche de ces artistes, la directrice nationale de l’agence su spectacle, Sayon Bamba, également interrogée par nos confrères de la radio Espace,   n’a pas promis non plus de lever aussitôt la sanction.

« Ces artistes ont une renommée à l’international, ils font un travail de qualité, il faut qu’on le rappelle. Quand on a ce statut, on sait qu’on a un pouvoir et ce pouvoir nous l’avons sur nos fans et là on a une responsabilité, il faudrait qu’à ce stade, qu’on arrête de dire ce qu’on veut et où on veut sans subir les répressions de la loi. Il faut bien faire la part des choses, c’est comme si nous étions dans le tribunal et que l’accusé se mettait à dire, Monsieur le juge, je suis désolé, je ne recommencerai plus et le juge vous libère et que la personne que vous avez tué n’a pas eu sa justice. Le lendemain, quelqu’un d’autre va tuer et va dire et bien, l’autre avait fait sans que justice ne soit rendue. Moi, je n’ai rien contre eux, je suis d’accord pour une médiation. J’en tiens compte de leurs excuses, mais avant tout je dirige une équipe, on va se rencontrer pour faire la part des choses » a régi Sayon Bamba.

Pour sa part, le journaliste Aly Léno qui a été victime dit avoir porté plainte contre ces artistes devant les tribunaux.

Selon des indiscrétions, ces incidents seraient liés à une vieille histoire qui remonte à l’année dernière où Deeg J Force 3 a accusé le journaliste Aly Léno d’avoir fait en sorte que la participation du jeune Tamsir soit annulée lors d’un concert qui s’est tenu au Canada.

Iso Abdoul Latif

Publicité