Guinée : les gendarmes désormais autorisés à porter des armes

Les gendarmes sont désormais autorisés à porter des armes en Guinée. En tout cas, le projet de loi relatif à l’usage des armes par la gendarmerie nationale a été adopté ce jeudi 25 juin 2019  par la majorité des députés guinéens.

Selon le ministre de la défense, ce projet de loi permet aux militaires de la gendarmerie d’être juridiquement plus assurés et protégés à l’occasion des procédures pénales, contre tous ceux qui voudraient se venger de l’autorité publique.

Le porte-parole de la commission défense et sécurité qui a présenté le document indique que la loi consiste à renforcer la sécurité en Guinée.

« Dans l’éventualité d’une attaque terroriste, d’une offensive lancée contre les militaires, gendarmes en mission d’état, du vol à mains armées et la désobéissance des ordres d’arrêt par les conducteurs des véhicules, embarcations ou autres moyens de transport dont les occupants sont susceptibles de perpétrer dans leur fuite. Les forces de défense, vu la constitution, passent par la loi relative à l’usage des armes par la gendarmerie nationale à fin que ces genres de situation soient mieux maitrisées » a indiqué Aly Kaba, rapporteur de la commission défense et sécurité.

Cette loi n’a été votée  que par les députés de la majorité parlementaire et quelques-uns du groupe alliance Républicaine.

Les libéraux démocrates qui ont voté contre son adoption pensent que cette loi pourrait contrarier le droit à la vie des citoyens au respect de leur intégrité.

« On ne peut voter ce texte. Notre conscience nous interdit d’oublier nos 104 victimes dont la plupart ont été tuées par balle » s’est justifié James Deen Baldé, vice-président du groupe parlementaire les Libéraux démocrates.

Nantady Camara

Publicité