Flambée de la rougeole en guinée : le plan de contrôle accéléré présenté

L ’agence nationale de la sécurité sanitaire a présenté ce mercredi 10 avril 2019 le plan de contrôle accéléré des flambées de rougeole en Guinée. Ce plan de contrôle de l’ANSS sera lancé le 12 avril prochain à Forécariah.

C’est suite à une enquête sur la persistance de la rougeole en Guinée réalisée par le ministère de la santé, en partenariat avec CDC et l’OMS que ce plan de contrôle accéléré de la rougeole a été mis en place.

La Guinée a connu 38 flambées de rougeole du 22 mai 2017 au 1er avril 2018, avec une couverture vaccinale de 55 %, largement en deçà du plan d’action mondial d’élimination qui recommande un taux de couverture égal ou supérieur à 95%.

Selon le directeur Général de l’Agence nationale de sécurité sanitaire, la persistance de la rougeole en Guinée est liée à plusieurs facteurs, notamment à la communication et la mobilisation.

«  (….) Il y a les facteurs liés à la logistique, comment assurer un bon approvisionnement de nos centres de santé et les postes de santé en matière de vaccination pour éviter les ruptures, et les facteur liés aussi à la prestation pour qu’ à tout moment qu’on a besoin de nos centres de santé que nos populations puissent recevoir ce vaccin à temps et pour éviter les rendez-vous manqués. Il y a bien sur d’autres facteurs, le ministère de la santé et ses partenaires se sont dit que tant que ces facteurs existent, nous ne pourrons pas venir à bout de la rougeole de façon durable» a indiqué déclare Docteur Sakoba Keita, directeur général de l’ANSS.

A rappeler que ce plan de contrôle accéléré qui sera lancé dans la préfecture de Forécariah le 12 avril prochain consiste à maitriser la rougeole en Guinée d’ici fin mars 2020, en passant par le dénombrement des enfants de 0 à 5ans, l’identification des enfants insuffisamment vaccinés.

Cette première phase de riposte sera suivie d’un plan d’élimination de la rougeole à moyen terme pour une période de 5ans. C’est pourquoi, Sakoba Keita invite la presse à faciliter la compréhension des mesures par la population en expliquant les causes, les symptômes et les moyens de prévention de la rougeole.

« Je demande aux hommes de médias d’encourager la population à faire vacciner leurs enfants contre la rougeole d’où le slogan de la campagne’’ Rougeole ça suffit ! Vaccinons nos enfants » lance-t-il aux hommes des médias.

Par ailleurs, docteur Sakoba Keita a rappelé au cours de cette rencontre que la vaccination est gratuite et que le vaccin est sûr  même si le produit a des effets secondaires comme tout médicament.

Nantady Camara

Publicité