Exclusif : le visa français refusé à une vingtaine de pèlerins chrétiens

D e nombreux fidèles chrétiens seront privés de pèlerinage cette année. Pas à cause de moyens financiers (25 millions de francs guinéens), mais à cause des visas d’entrée en France. Plusieurs d’entre eux ont vu leur demande de visa refusée par Mme Corine Imbert, chef de la section consulaire à l’ambassade de France en Guinée.

Une chrétienne dont le départ pour la France, première destination des pèlerins chrétiens, était prévu pour le 9 août 2018 n’en revient pas. Le motif du refus de sa demande de visa est : « l’objet et les conditions du séjour envisagé n’ont pas été justifiés ». Elle dit ne rien comprendre de cette décision, vu qu’elle ne sollicitait le visa que pour son pèlerinage. Selon elle, pour l’heure 23 fidèles chrétiens sont concernés par ce refus.

Mme Corinne Imbert, cheffe de la section consulaire à l’ambassade France en Guinée n’a pas bonne presse dans notre pays. De nombreux Guinéens (cadres, artistes…) se plaignent de son attitude. Demandes de visa refusées, séjour très court, contraintes procédurales intenables, bref les griefs sont nombreux et variés.

Craint-elle que ceux qui obtiennent le visa d’entrée en France ne reviennent plus ? Certains observateurs parlent du mépris de Mme Corinne Imbert à l’endroit des Guinéens demandeurs de visas, qu’elle considérerait comme des candidats à l’immigration.

Kadiatou Kouboura BALDE

Publicité