Environnement : la mangrove agressée par des particuliers à yimbaya-port

L‘environnement est menacé à Yimbaya- port par des constructions anarchiques. Le long de la mer dans cette localité, située dans la commune de Matoto qui servait de cadre à la pêche artisanale n’est plus propice à cette activité. Pour toucher les réalités du doigt, les ministres des pêches et de l’environnement viennent de se rendre sur les lieux en vue de prendre des dispositions.

Le port de Kinsi à Yimbaya dans la commune de Matoto est en voie de disparition. La mangrove est menacée par des citoyens qui viennent repousser la mer pour construire des maisons.

Ces constructions anarchiques ont sérieusement impacté les activités des pécheurs artisanaux, selon le ministre des pêches.

« Nous sommes désolés ! Ce sont les artisans pécheurs qui ont attiré notre attention en disant, monsieur le ministre venez voir ce qui se passe à Yimbaya port ce n’est pas normal. On pêche dans l’eau, on ne pêche pas dans les villas. Mais s’il n’y a plus d’eau ?» a regretté Fréderic LOUA, ministre guinéen des Pêches, de l’Aquaculture et de l’Economie Maritime.

Des villas ont poussés du sol, d’autres sont en chantier. Le ministre de l’environnement choqué a ordonné à ses agents de démolir toutes les constructions illégales se trouvant dans la zone.

« On met fin à ça ce soir. Ce qui est fait, on va détruire et personne d’autre ne s’installera tout au long du littoral. Ça s’est terminé » a-t-il mis en garde

La question que bon nombre de personnes se pose est de savoir qui sont ceux ont vendu ces domaines ?

Le premier responsable du quartier, Ibrahima Sory Cissé a pointé du doigt le laxisme de l’Etat qui, selon lui, laisse la population  dicter sa loi.

 « Ici ce que les gens ne comprennent pas (le domaine ndlr) c’était un patrimoine des coutumiers. Il faut qu’on ait le courage de le dire la population est en avance sur l’Etat. Et ils font la loi ici. Ce sont eux qui se sont accaparés de toute cette zone » a-t-il dénoncé.

Une fois que les domaines occupés par des particuliers sont récupères par l’Etat, le ministre de l’environnement promet d’engager une opération de reboisement tout le long du littoral.

Mata Malick Madou

Publicité