Enseignement technique : des stagiaires formateurs en sit-in pour leur prise en charge

Un groupe de stagiaires formateurs de l’enseignement technique étaient en sit-in ce lundi 08 juillet 2019 devant leur ministère de tutelle. Ces manifestants exigent leur prise en charge à la fonction publique, conformément au contrat qui les lie à l’Etat

A visage couvert, ces formateurs stagiaires au compte de l’enseignement technique ont exprimé leur mécontentement pour la non-intégration à la fonction publique.  Ils ont été tous formés au Maroc dans des domaines techniques et professionnels pour donner les cours dans les écoles régionales des Arts et métiers (Eram).

‘’Enseignement technique zéro », ‘’lEram 2015 est fatiguée de trop attendre » ou encore  »où sont nos matricules ? » lisait-t-on sur les pancartes détenues par ces enseignants lors de ce sit-in qui s’est déroulé sans incident majeur.

« Nous sommes des admis du concours de 2015. C’est l’Etat qui a décidé de nous envoyer en formation au Maroc pour trois ans. Bien avant qu’on y aille, on a signé un contrat d’engagement direct juste après la formation. On a fini celle-là et on est revenu il y a une année.  On ne fait que nous faire trainer pendant ce temps, le département confisque nos diplômes » dénonce un des manifestants.

Selon des indiscrétions, les éléments du premier groupe envoyés par Albert Damatang Camara, (ancien porte-parole du gouvernement, ndlr), ont aussitôt intégré la fonction publique.

Toutes nos tentatives pour faire réagir les responsables du ministère de l’enseignement technique et de la formation professionnelle sont restées sans succès. Sur place, on recommande gentiment de se diriger vers le ministère de la fonction publique.

 Mata Malick Madou

Publicité