Dossier de l’homme d’affaires mamadou aliou barry : le cri de cœur de son épouse

L ’épouse de Mamadou Aliou Barry, homme d’affaires enlevé depuis le 19 avril  dernier et qui serait accusé pour escroquerie d’une somme de 300 mille dollars dont  le Chef de l’Etat Pr Alpha Condé serait la victime, n’arrive plus à supporter cette situation, a-t-appris.

Selon nos informations, Madame Hawa Barry, mère de 4 enfants et actuellement enceinte ne fait que verser les larmes depuis l’enlèvement de son mari.

« Je ne dors pas, je ne mange pas avec ma situation là (enceinte, Ndr). Lorsque je suis partie à l’hôpital, les médecins même m’ont dit que ma tension a baissé » a-t-elle confié à l’un de nos reporters.

Parlant des circonstances de l’arrestation de son mari, qui se trouve être un ex-directeur d’une entreprise locale, dame Barry soutient la thèse d’un enlèvement.

« Depuis le vendredi 19 avril 2019, mon mari Elhadj Mamadou Alimou Barry a quitté la maison vers 17h. Il m’a dit qu’il va à Nongo (commune de Ratoma, ndlr) avec l’un de ses amis. Lorsqu’ils sont arrivés en face de Nongo qu’il y a eu 2 pick-up qui sont venus leur dire de s’arrêter. Le pick-up de devant lui a retiré la clef de sa voiture. Ils ont envoyé la voiture, cagoulé mon mari et son ami. Ils les ont amenés à une destination inconnue » raconte-t-elle, larmes aux yeux, laissant entendre avoir tout fait pour entrer en contact avec son mari.

Curieusement, confie-telle, l’homme avec lequel son mari a été enlevé a retrouvé lui sa  liberté et que ce dernier ne serait pas en mesure de leur dire où se trouve actuellement M. Barry.

« Je suis allée demander M. Sow pour savoir comment est la situation après, puisque vous avez été libéré. Il dit, qu’il ne connait pas. Qu’ hier, vers 17h qu’ils les ont départagés. Qu’on lui a demandé le lien qui existe entre lui et M. Barry. Qu’il a dit que ce n’est qu’un parent d’élève et un cohabitant » a raconté Madame Barry.

En conclusion, l’épouse de l’homme d’affaires Mamadou Alimou Barry, demande au Président de la République de l’aider pour que son mari recouvre sa liberté.

« Au Président de la République, c’est lui qui est le père de la nation de m’aider à retrouver mon mari. Il a été enlevé, je ne connais pas la cause. Si quelqu’un a pris les 300 mille dollars qu’ils cherchent la personne-là, mais ce n’est pas mon mari par ce que je le connais. La façon que nous nous vivons ici, ça  laisse à désirer » a plaidé Madame Hawa Barry.

Mata Malick Madou

Publicité