Distribution des cartes d’électeurs : l’opération peine à démarrer à labé (explications)

Les opérations de distribution des cartes d’électeurs pour le double scrutin (législatif et référendaire) du 1er mars prochain peinent à démarrer dans la préfecture de Labé, capitale de la moyenne Guinée, bastion du principal parti de l’opposition.

Joint par nos soins, le président de la Commission Electorale Préfectorale Indépendante (CEPI), qui confirme avoir mis tout en œuvre pour former les  88 commissions mises en place pour la distribution des cartes d’électeurs dans la commune urbaine et dans les 13 sous-préfectures que compte Labé, craint pour la suite de cette étape du processus dans cette partie du pays.

« Ils ont tous été formés pendant une journée et auront la lourde tâche de mener cette opération de distribution des cartes dans les zones concernées. Je reconnais que Labé est un bastion favorable à l’opposition. Ce qui, de facto, pourrait nous compliquer la tâche quand on sait que ce parti n’ira pas aux élections législatives » a déclaré Elhadj Lamine Sangaré, président de la Commission Electorale Préfectorale Indépendante de Labé.

A ce stade du processus, précise-t-il, les présidents des différentes commissions ont tous reçu leurs lots de cartes et beaucoup d’entre eux disent craindre pour des représailles après les menaces de l’honorable Mamadou Cellou Baldé, député uninominal de Labé, assurant qu’il n’y aura pas de distribution des cartes d’électeurs à Labé.

A en croire nos sources, ce retard dans la distribution des cartes d’électeurs à Labé serait aussi amputée au non-paiement des primes de 500 mille francs guinéens accordées à chaque membre de commissions.

A suivre !

Assiatou Baillo Diallo

Publicité