Dalein signe et persiste : ‘’alpha condé n’a aucun moyen juridique de s’octroyer un troisième mandat’’

A la faveur de l’Assemblée hebdomadaire de son parti de ce samedi, le chef de file de l’opposition guinéenne  a estimé que le Président de la République ne dispose d’aucun moyen juridique pour s’octroyer d’un autre mandat à la tête du pays. 

Selon Cellou Dalein Diallo, cette question  a été déjà réglée par des dispositions relatives au nombre et la durée de mandat en disant que ces dispositions ne peuvent pas faire l’objet de révision.

« Le troisième mandat, il n’y a aucun moyen juridique de s’octroyer un troisième mandat. La constitution a verrouillé les dispositions relatives au nombre et la durée de mandat en disant que ces dispositions ne peuvent pas faire l’objet de révision. Ils n’ont aucun moyen juridiquement valable de s’en sortir (…) » a déclaré le leader de l’Union des Forces démocratiques de Guinée(UFDG).

Face à la volonté manifeste du Président de la République et de son clan à s’éterniser au pouvoir par la force, Cellou Dalein Diallo ne cesse d’inviter les guinéens à se mobiliser pour défendre la Constitution.

« Il faut qu’on se mobilise, mais ça croyez-moi, j’ai rarement vu un consensus à la base aussi large que la défense de la constitution. Aucun guinéen, partenaire technique et financier et aucun membre de la communauté internationale n’en veut. Donc ne pensez pas que c’est une affaire de l’UFDG, c’est une affaire de la Guinée » a lancé le chef de file de l’opposition.

A une année de la fin du second et dernier mandat du président de la République, les pro-(désormais appuyé par le premier ministre)  et anti, (principalement composé des leaders politiques et acteurs de la société civile), modification ou changement de la Constitution s’activent  sur le terrain.

Barry Ibrahima

Publicité