Crise institutionnelle au mali : le premier ministre a démissionné

La capitale malienne était suspendue depuis le mois de Février autour d’une question : le départ de Soumeylou Boubeye Maiga. A la surprise générale, il a rendu le tablier la nuit du jeudi 18 au vendredi 19 Avril 2019.

Soumeylou Boubeye Maiga n’est plus le Chef du gouvernement malien. Alors que la rue avait grogné avec la sortie des religieux du vendredi 5 Avril passé, les élus de la Nation étaient entrés dans la danse. L’opposition parlementaire entendait déposer une motion avec le RPM-parti présidentiel qui était dans la même logique.

Le vote fut prévu pour le vendredi 19 Avril, mais le PM Boubeye prendra le monde de court. La veille aux environs de 23h, il a rendu sa démission au Président IBK. Il nous revient que le Chef de l’Etat malien ne tenait pas à lâcher son chargé de la DPG jusqu’au bout. Le Premier ministre sortant Soumeylou Boubèye passe certainement l’un des moments les plus mitigés de sa vie politique.

Afin d’éviter toute humiliation et des propos offensants de la part d’élus surexcités, il a rendu le tablier alors qu’on le voyait presque à la barre parlementaire. Un nouveau Chef de gouvernement est annoncé dans les jours qui suivent. Le Président IBK devra puiser dans une short-list de 8 candidats.

Les heures à venir seront décisives en terre malienne au sortir des consultations pour constituer le gouvernement du 6ème Premier Ministre, en 6 ans au palais de Koulouba.

Idrissa Keita

Publicité