Crise au soudan : omar el béchir déposé par l’armée

Le ministre soudanais de la Défense a annoncé ce jeudi 11 avril 2019 la fin du régime de Omar El Béchir et l’arrestation de plusieurs dirigeants.

Depuis des semaines, Omar El Béchir faisait face à une grogne sociale. Alors qu’il a tenu bon, la population a changé sa stratégie pour le faire tomber. C’est le camp militaire qui a été assiégé pour que les lignes bougent. Colonel alors qu’il prenait le pouvoir, il avait 37 ans et les crimes de guerre au Darfour ont conduit la CPI à ses trousses.

Deux mandats d’arrêts émis qui n’ont pu avoir raison de lui jusqu’à ce que l’armée le mette aux arrêts.

Un conseil militaire de transition prendra la gestion du Soudan en main avec un Etat d’urgence de 3 mois. C’est le ministre de la défense (d’ailleurs militaire) qui l’a annoncé avec de facto la suspension de la Constitution. Il nous revient que le conseil en charge de l’Exécutif soudanais aura une durée de 2 ans.

Après le Président d’Algérie, celui du Soudan vient de plier. A qui le tour alors que des velléités de maintien au pouvoir sont annoncées dans certains pays de l’Afrique de l’Ouest ?

Keita Idrissa

Publicité