Conférence-débat  du site opinion-internationale : guineeactuelle.com y était !

L ’Académie des sciences d’outre-mer dans la capitale française a abrité une tribune d’expression et de réflexions organisée par le confrère Michel Taube. Votre site préféré a pris part à cette rencontre qui a évoqué essentiellement une question que nous traitons régulièrement dans nos colonnes : les défis sécuritaires du Sahel.

Tout d’abord, Michel Taude souhaita la bienvenue aux invités parmi lesquels le Directeur de publication de Guinéeactuelle.com Alpha Diallo. L’organisateur a invité chacun à penser au monde car les défis sont nombreux. A sa suite viendra le député Vincent Ledoux qui fera de la modération avant d’évoquer l’actualité brûlante. L’élu de Tourcoing a insisté sur le fait que la conférence soit portée autour de l’actualité de l’année 2020.

En premier, l’hommage des 13 soldats décédés au Mali a miné les débats. Le député qui a pris part à la cérémonie avouera avoir vécu d’intenses émotions. Mr Ledoux estime qu’il faut savoir prendre ‘’don de soi’’ en ajoutant que le sacrifice ultime des défunts en est une illustration. Il a indiqué à l’audience que les maliens eux-mêmes ne comprennent pas la portée de la présence de l’armée française. Chose qu’il a dénoncé au Parlement, car des pancartes rejetant la France sont brandies lors des manifestations, mais ne sont pas comprises par les populations de Bamako et environs.

L’honorable Ledoux prône le sens à donner à une politique de telle sensibilité afin de faire corps au vu des divergences sur la question au Sahel. Au-delà de la dimension militaire, la conquête des cœurs reste un passage obligé, avertit-il pour solliciter le soutien de l’opinion. Raison pour laquelle la stratégie du gouvernement français doit être décortiquée et lisible en accord avec le gouvernement malien.

Pour Vincent Ledoux, le Mali est à la croisée des chemins, car tout est à refaire pour l’administration IBK. Il a donc émis un rapport sur la question qui peut servir de boussole déjà qu’il évoquera que les jumelages sont peu.

Précisément 15% des collectivités qui sont dans cette dynamique alors que la conquête des 85 restantes pourrait s’avérer utile dans un apaisement des relations entre les deux nations. Il appelle à aller loin en faisant des cours jumelés d’écoliers africains et français, citant en exemple le mythique système de correspondance. Une construction des relations utiles en cette veille de sommet Afrique-France en juillet 2020 à Bordeaux a-t-il annoncé. Opportunité de proposition afin de rapprocher les peuples des deux continents ajoutant que les 54 Chefs d’Etats seront transportés en train.

Bien avant ce rendez-vous, c’est celui du sommet de PAU qui aura lieu le 16 Décembre. Les Présidents de la zone où intervient l’armée française précisément le G5 Sahel viennent d’être convoqués par leur jeune homologue Emmanuel Macron. Ce dernier exige qu’ils se prononcent sur un éventuel départ de l’ex force Serval car les slogans hostiles à la France seraient devenus courants et agaçants.

L’exécutif Français compte à très court terme clarifier le cadre et les conditions politiques de l’intervention au Sahel avec les cinq Etats concernés qui sont le Mali , le Burkina , le Niger , le Tchad et la Mauritanie.

L’heure est donc venue d’affirmer politiquement face à l’opinion publique la voix à suivre concernant les troupes étrangères. Une condition nécessaire dont l’Elysée en tirera les conséquences si les conditions ne sont pas remplies.

« Guinéeactuelle.com » sera donc au sommet de PAU pour la suite des événements car le temps a fini par donner raison à l’équipe du site « opinion-internationale.com », dont le fondateur Michel Taube.

La rédaction 

Publicité