Conakry : le site internet de la diaspora guinéenne lancé

Le site internet de la Diaspora guinéenne www diasporaguinee.gov.gn a été officiellement lancé, vendredi 22 février 2019, à Conakry, en présence de plusieurs personnalités du pays. Cette plateforme qui contient toutes les informations utiles aux guinéens de l’étranger permet une meilleure visibilité des activités du ministère des affaires étrangères et celles de la diaspora guinéenne.

En procédant à ce lancement, la directrice des guinéens de l’étranger, Aminata Camara a indiqué ce site est lancé dans le cadre de la mise en œuvre du projet de mobilisation de la diaspora guinéenne pour renforcer le processus de développement du pays et celui de  promouvoir l’engagement socioéconomique de la diaspora guinéenne de la Belgique.

« Il sera le portail officiel qui contiendra toutes les informations utiles à la Diaspora, les projets d’investissement de la diaspora guinéenne, la catégorie socio-professionnelle, la facilitation des transferts de fonds et de compétence » a précisé Aminata Camara.

Financé par le fonds de l’organisation mondiale de la migration (OIM) ce projet vise à accroitre la visibilité, la communication et à la diffusion d’information de la direction des guinéens de l’étranger vers la Diaspora guinéenne.

« La diaspora guinéenne est présente partout dans le monde et contribue de façon considérable au développement socioéconomique du pays à travers les transferts de compétence et de fonds, sur le thème migration et développement l’OIM, en collaboration avec le ministère des affaires étrangères, a mis en œuvre plusieurs projets pour encourager la participation de la diaspora au développement du pays » a indiqué Michael Asimy, représentant de la cheffe de mission de l’OIM-Guinée.

Le ministre des affaires étrangères et des Guinéens de l’étranger, Mamady Touré soutient que la diaspora demeure une force économique du pays.

« Selon la banque mondiale, elle a transféré près de 98 millions de dollars vers la Guinée en 2016, soit 1,4 % du PIB. A cela s’ajoute les transferts informels qui restent difficiles à quantifier. Face à cette réalité, le gouvernement a placé la diaspora au centre de ses préoccupations en vue de son implication effective du plan national de développement économique et social » a révélé le ministre guinéen  des affaires étrangères.

Nantady Camara

Publicité