Changement de constitution en guinée : la position ambiguë des etats-unis

L ’administration Trump s’est exprimée, jeudi 08 Août 2019, sur les intentions prêtées à Alpha Condé de modifier la Constitution guinéenne en vue de se maintenir au pouvoir au-delà de 2020.

Interrogé par nos confrères de la Radio France Internationale(RFI), le secrétaire d’Etat américain adjoint aux Affaires africaines, Tibor Nagy a déclaré que les Etats-Unis reconnaissent la souveraineté de chaque Etat, et les Etats peuvent changer de Constitution à leur guise.

Par contre, le diplomate américain soutient que son pays éprouve d’énormes difficultés à collaborer avec les dirigeants qui veulent changer la Constitution de leur pays pour se maintenir au pouvoir.

« Nous avons un problème s’il apparait évident que le Président en exercice se serve de cela uniquement pour se maintenir au pouvoir. D’autres pays ont changé leur Constitution pour en modifier certains aspects, dont le nombre ou la durée des mandats, mais tout en respectant les principes démocratiques. A savoir, un débat sur la pertinence d’une Nouvelle Loi fondamentale et son adoption soumise à référendum par la population » a ajouté Tibor Nagy, qui a récemment rencontré à Washington Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré, tous opposés au changement de la Constitution de 2010.

La rédaction  

Publicité