Carrière de koliadi(kindia) : un danger à ciel ouvert

La carrière de Koliadi est en passe de devenir l’unique endroit d’exploitation de sable à Kindia. Dans cette carrière, l’extraction du sable se fait à la main par des jeunes en quête du pain quotidien.

A observer les mouvements de va-et-vient des camions transportant du sable avec tous les risques liés à son extraction, la carrière de koliadi 1 à Kindia risque de provoquer un accident grave si des mesures ne sont pas prises par les autorités communales pour une réglementation en la matière.

Amidou Soumah, un habitué des lieux travaille dans cette carrière depuis 25 ans. Grâce à cette activité, il parvient dit-il à soutenir sa famille malgré ses conditions de travail qu’il juge difficiles.

« Des cas de morts qu’on enregistre ici, c’est parce que nous n’avons pas de machine. Si c’était la saison pluvieuse, que Dieu nous en garde, à chaque fois, il y a éboulement. Il y a eu ici deux véhicules gâtés et plus de deux morts »  a révélé Amidou Soumah.

Selon nos informations, en décembre 2017, trois jeunes se sont  introduits illégalement dans la carrière pour extraire le sable. En pleine activité, apprend-t-on, ces trois jeunes ont été victimes d’éboulement et deux d’entre eux ont trouvé la mort.

En plus de ces drames, les manoeuvres qui y travaillent utilisent des outils rudimentaires et sont explosés à toute sorte de difficultés.

« En travaillant, je me blesse gravement, j’ai faim. Quand il y a éboulement, on peut rester trois à quatre mois sans travailler » rapporte un des ouvriers rencontrés dans la carrière.

De l’avis de certains jeunes ouvriers croisés sur les lieux, cette carrière pourrait être source d’emploi si l’endroit était bien sécurisé.

« Les autorités nous font face. Nous sommes en train de travailler pour toute la Guinée, car pour  construire une usine ou une maison, il faut obligatoirement du sable » notent certains jeunes, encourageant ainsi les autorités à penser mettre de la valeur cette carrière.    

En attendant l’aide des autorités, l’exploitation du sable dans la carrière de Koliadi se fait sans aucune mesure de prudence. Des éventuels drames sur le site ne sont  pas à exclure.

Mata Malick Madou

Publicité