Can2019 : le syli national éliminé comme en 2015

Au bout du compte, la Guinée a été éliminé de la CAN 2019 par une humiliation de 3 buts à zéro en huitièmes de finale.  L’Algérie aura sévi à l’image du Ghana en 2015 alors que le peuple voyait la sélection franchir cette étape.

La Guinée, à l’instar de nombreux pays africains, était engagée dans la CAN 2019 en terre égyptienne. Mais les poulains de PAUL PUT ont été malmenés par l’Algérie aux huitièmes de finales. Une défaite qui rappelle celle de 2015 en Guinée Équatoriale : le SYLI a fini en 1/4 de finale face au Ghana (0-3).

C’est le même score qui a sanctionné la rencontre avec l’Algérie qui commence à monter en régime. Les fennecs avaient la particularité de défaire les équipes de la sous-région. Le Sénégal en sait quelque chose (0-1) et le Mali (2-3) avant la compétition en amical. Des réalités qui auraient dû servir au SYLI NATIONAL dont le staff n’était censé ignorer ces éléments d’appréciation.

On retiendra que contre l’Algérie, la défense aura été laxiste face au réalisme des attaquants Algériens à l’image de Riyad Mahrez. Pour 9 tirs chez les fennecs, 5 furent cadrés tandis la Syli aura cadré 1 seul pour….13 tentatives au but. L’attaque aura péché en plus d’un milieu en panne d’inspiration sans réelles percussions.

Ce naufrage sera symbolisé par les conditions athlétiques des adversaires du SYLI au-dessus de la moyenne des joueurs venus de Conakry. Aussi le changement de gardien de but n’est pas à négliger : le gardien Ibrahima Koné ne pourra nullement sauver les meubles puisqu’il encaisse au final 4 buts sur 3 rencontres. Il remplacera un Aly Keita qui aura encaissé 2 buts face au Madagascar et sera mis de côté par le sélectionneur PUT.

Avec ce revers en 1/8ème, on peut dire que le SYLI n’a pu franchir le cap et se hisser parmi les 8 voire les 4 meilleurs nations du continent.

Aux dirigeants du foot d’en tirer toutes les leçons et faire comme le pays organisateur après la sortie des pharaons.

Idrissa Keita

Publicité