Audit du fichier electoral : le rapport final remis au ministre bourema conde

C e mercredi 10 octobre 2018, les membres du comité technique d’audit du fichier électoral ont été reçus par le Ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation, le Général Bouréma Condé, par ailleurs président du comité de suivi de la mise en œuvre de l’accord politique inter-guinéen du 12 octobre 2016, pour la remise officielle du rapport final dudit audit.

Dans son intervention, le président du comité technique, Mamady 3 Kaba, a fait savoir que, dans le cadre de cet audit, c’est un travail inclusif et transparent qui s’est effectué. Il a témoigné que les experts internationaux commis à la tâche ont travaillé en toute indépendance. Il fera comprendre que le comité technique qu’il a eu l’honneur de présider, avait la charge de superviser et de coordonner les aspects administratifs et techniques liés à l’audit :

« Aujourd’hui, nous venons remettre le rapport final de l’audit complet du fichier électoral à monsieur le président du comité de suivi, parce que c’est ce qui est prévu par les textes notamment l’accord politique lui-même, le cahier de charges qui a été élaboré de manière consensuelle par les acteurs politiques, aussi la feuille de route des experts internationaux «  a déclaré ce juriste.

De son coté, le ministre Bouréma Condé a, une nouvelle fois, réitéré son profond et sincère attachement à l’exécution intégrale des différents points de l’accord politique du 12 octobre 2016 dont l’audit du fichier électoral.

Au nom du président de la République et du Premier ministre chef du Gouvernement, le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation , s’est félicité du travail de qualité abattu par le comité technique qui, dans l’accomplissement de sa mission, na pas interféré dans les travaux de la commission constituée d’experts internationaux :

 » je salue le travail colossal que vous avez abattu pour le soulagement et la satisfaction aussi bien de la Guinée toute entière que pour ses partenaires techniques et financiers. Je pense que c’est déjà un grand pas vers le toilettage du fichier électoral  » s’est réjoui le Général Bouréma condé.

Il faut rappeler que c’est en prélude au lancement proprement dit des travaux de l’audit, que le président de la commission électorale nationale indépendante (CENI) avait mis en place un comité technique pour faire un travail préparatoire. Ce comité est composé de dix (10) membres dont 1 de la société civile, 1 de l’administration, 2 de la CENI, 3 des trois groupes parlementaires, 1 de l’organisation internationale de la francophonie (OIF), 1 du PNUD et 1 de l’Union européenne.

Elma CAMARA

Publicité