Atmosphère sereine à kaloum le jour du vote vote

 Ce dimanche, 04 février 2018, six millions d’électeurs guinéens ont voté pour remplir leur devoir de citoyen. A l’occasion, le  reporter  de l’Association Guinéenne des Editeurs de la presse Indépendante (AGEPI), a rencontré quelques responsables des bureaux de vote et quelques citoyens de Kaloum, ainsi  que certains candidats,  pour recueillir leurs avis sur le déroulement des opérations de vote.

 Interrogé sur le déroulement des opérations de vote au niveau de son bureau de vote, Camara Amara Sékou, président du bureau de  l’école primaire Moustapha du quartier Almamya, a  déclaré qu’il  n’y a  pas eu  d’engouement depuis l’aube:

 <<Il  y a  396 personnes inscrites  sur la liste. Et , nous  avons ouvert le bureau de vote  à  7 heures;  mais c’est à 8 heures 05 minutes  que nous avons entamé les opérations de vote et tout se passe bien pour le moment  sous les yeux des  délégués  de quatre  partis politiques, RPG, UFDG,UFR, Kaloum Djigui (candidature indépendante )>>.

 M. Kanté N’Fa Kaba, président du bureau de vote  Saint Toussaint, quartier Manquepas, secteur 1, a expliqué que  les opérations de vote se sont déroulées  dans les meilleures conditions  malgré le retard accusé :

 «Nous avons accusé un retard de  trente minutes suite à l’emplacement des membres du bureau de vote. Nous étions aussi obligés de procéder à la vérification de kits  pour éviter d’éventuels problèmes. Nous avons connu le manque de certains matériels de vote comme les enveloppes sécurisées  et les isoloirs etc.… »

Après avoir accompli son devoirs de citoyenne de Kaloum, Dioubaté Fanta Condé:

 «   J’ai voté dans la sérénité   et    je lancerais un appel à l’ensemble des populations de la Guinée  d’accepter les résultats qui sortiront des urnes pour la paix et la stabilité de notre pays. Car ce que Dieu  a décidé pour quelqu’un vous l’aurez avant de mourir. Donc,  que chacun se ressaisisse et évite toute violence post-électorale dans l’intérêt de notre nation » 

  Abdoulaye Conté, Candidat du RPG Arc-en- ciel à Kaloum, a  livré ses sentiments : 

 «  C’est avec  joie  que je viens d’accomplir mon devoir de  citoyen. Parce que, pour moi,  ces élections sont un enjeu stratégique pour la commune de Kaloum.  Aujourd’hui, Il est très important  que nous  puissions travailler pour le honneurs  de toutes les  populations de Kaloum, sans exception (…) Dans   notre projet ‘’walikhè’’, c’est l’éducation qui est notre priorité  d’abord : l’emploi des jeunes, l’hygiène, la sécurité. La santé absolument prioritaire  dans notre programme,  mais aussi la prise en compte des délaissés ainsi que des déshérités au sein de la société guinéenne de manière générale>>.

Sylla Ibrahima  Kalil

 

Publicité