Agriculture : les autorités ivoiriennes promettent l’autosuffisance d’ici 2025  

En marge du conseil des ministres de mardi 10 septembre 2019, le nouveau ministre ivoirien en charge de la promotion de la Riziculture a promis d’œuvrer pour faire en sorte que son pays soit autosuffisant en termes de riz d’ici à 2025.

« Nous allons nous atteler au travail pour faire tout ce qui est de notre possible pour que d’ici à 2025 la Côte d’Ivoire soit autosuffisante et à l’horizon 2030. Aujourd’hui, le pays compte parmi les importateurs de riz au niveau mondial » s’est engagé  le ministre Gaoussou Touré.

Poursuivant, le ministre confie que la Côte d’ivoire débloque chaque année  plus de 300 milliards de FCFA dans l’importation. Pourtant, dit-il, son pays dispose de tout pour qu’il n’importe pas même un kilo de riz.

Le riz est un aliment de base en Côte d’Ivoire. Cette denrée est cultivée à travers le pays sur les plateaux et dans les bas-fonds.

Pour amplifier la production, le gouvernement a créé en août 2012 des structures comme : l’Agence pour le Développement de la Filière Riz (ADERIZ) et de l’Office national de développement de la riziculture (ONDR).

Ces agences devraient contribuer au renforcement des capacités de l’interprofession rizicole, à la promotion de la mécanisation de la filière ainsi qu’au développement de la recherche et l’investissement privé.

Depuis lors la Côte d’Ivoire a enregistré une production de riz blanchi de 550 000 tonnes en 2011 contre 1,220 millions en 2013 et 1,4 millions de tonnes en 2016.

La Côte d’Ivoire est un pays consommateur de riz d’Afrique subsaharienne avec plus de 2 millions de tonnes consommées par an.

Le gouvernement a aussi l’intention de faire du pays l’un des exportateurs de la denrée d’ici 2030.

Malick Diakité

Publicité