Aboubacar sylla prévient : ‘’ quand une manifestation est interdite, il y a des recours légaux pour contester’

F[/dropcap] igure proue du régime, le ministre d’Etat s’est exprimé sur la marche annoncée par les opposants au projet de référendum constitutionnel. Au passage de la sortie du Chef de l’Etat pour une remise de gilets, Aboubacar Sylla a invité le peuple à décliner l’appel du FNDC.

Sans mentionner leurs noms, Aboubacar Sylla s’est dit surpris de l’attitude de ‘’certains guinéens’’ qui appellent à des manifestations ‘’ illégales’’ et non ‘’autorisées’’ pour contester le projet de révision constitutionnelle.

« Quand on parle de démocratie – il faut être un exemple de citoyen – Il ne faut pas saper l’autorité de l’Etat par des visées politiques et des intérêts personnels » conseille l’ancien porte-parole de l’opposition Républicaine.

Plus loin, Aboubacar Sylla voit donc derrière cette sortie une façon pour beaucoup en fin de carrière d’avoir une opportunité de relance. Il accuse ainsi le FNDC d’inciter la division entre guinéens aux noms des intérêts personnels de ses dirigeants.

Le Ministre Sylla préviendra néanmoins que les Guinéens ne sont pas dupes pour se faire emballer. Il insistera sur les échos de la sous-région en ces termes : « Nous avons tous intérêt à préserver la paix en Guinée. L’expérience vécue par les pays qui nous entourent dont la Côte d’Ivoire, le Mali, la Sierra-Leone, le Liberia, la Guinée Bissau et même le Sénégal, doit nous inspirer ».

Reste désormais à savoir, entre Aboubacar Sylla et le FNDC, qui sera suivi par les citoyens ?  On attend de voir !

Idrissa Keita

Publicité