Aboubacar soumah claque la porte de l’ustg

Le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG), a annoncé son retrait définitif de l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée (USTG). Cette annonce a été faite ce lundi, 06 juillet 2018, à son siège.

Selon le Secrétaire général du SLECG qui a lui-même lu la déclaration, sa séparation avec l’USTG, est une conséquence directe de la crise qui secoue le mouvement syndical guinéen. Pour Aboubacar Soumah, il est connu de tous que le mouvement syndical guinéen traverse une crise sans précèdent : « c’est donc conscient de cet état de fait et surtout du fait que la crise a atteint un certain niveau, qu’il est revenu à ma structure de prendre ses responsabilités, en se désaffiliant totalement de l’USTG », s’est justifié Aboubacar Soumah.

Plus loin, il annonce que, considérant les résolutions adoptées en réunion du Bureau Exécutif National du SLECG à la date du 02 août 2018 à son siège, prenant en compte les réclamations des secrétaires généraux, de SLECG et de l’USTG, le premier décide de se désaffilier de l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée, ce, à compter de la date de signature du présent acte.

Aboubacar Soumah a précisé qu’il est désormais interdit aux membres du SLECG de prendre part aux activités de l’USTG : « Bureau Exécutif National, unions syndicales préfectorales et/ou communales personne n’est censé prendre part aux activités de l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée (USTG) », a-t-il indiqué.

Par ailleurs, nous avons noté la présence à cette rencontre de M. Aboubacar Sidiki Mara, Secrétaire général adjoint de l’UGTG.

Saran TRAORE

Publicité